Le plan social de Microsoft France abandonné

Microsoft France a finalement abandonné le plan social annoncé au début de l’été au sein de sa division Advertising & Online afin de ne pas bloquer toute mobilité interne pendant la durée de la procédure.

L’information est passée totalement inaperçue : Microsoft France a purement et simplement renoncé fin septembre au plan social dévoilé début juillet. Certes, il n’y avait qu’une cinquantaine de postes menacés sur un effectif de plus de 1.700 collaborateurs (et dix créations à la clé). Et pour l’essentiel l’éditeur prévoyait des départs volontaires. Mais l’annonce avait fait grand bruit à l’époque. Officiellement, les dirigeants de la filiale se sont aperçu qu’un grand nombre des salariés dont le poste était supprimé étaient reclassables en interne, note un brin ironique la CFTC Microsoft sur son blog.

Mais la véritable raison serait à chercher ailleurs: le déclenchement d’un plan de sauvegarde de l’emploi entraînait le gel de la mobilité interne pendant toute la durée de la procédure (qui est lourde et souvent longue). Une contrainte quasiment insurmontable en début d’année fiscale, alors que les changements d’affectations battent leur plein.

Après avoir tenté de passer en force mais s’apercevant que la procédure était partie pour durer (un expert ayant mis en évidence le manque de justification économique), la direction a finalement obtenu de la corp. d’abandonner son plan pour organiser le reclassement interne. Appuyés par un cabinet d’outplacement, une quinzaine de salariés auraient déjà retrouvé une affectation en interne.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close