HP France se met en ordre de marche pour 2013

HP a confirmé que le plan social qui touche actuellement la filiale française ne concernerait que 300 postes, et sous la forme d’un programme de préretraite. Par la voix de son Pdg, Gérald Karsenti, la firme a aussi souhaité mettre l'accent sur ses « innovations ».

En dépit d’une année 2012 difficile, HP France se met en ordre de bataille pour 2013, a claironné ce matin Gérald Karsenti le patron du groupe en France. Confirmant ainsi les informations publiées

par les syndicats mi janvier, le dirigeant a  affirmé être parvenu à réduire les répercutions sur la filiale française du plan social mondial actuellement en cours. De 520 postes initialement annoncés à l’été dernier, dans le cadre un programme mondial portant sur 29 000 suppressions postes, le projet d’économie dans l’Hexagone avait été ramené une première fois en septembre dernier à 478, pour enfin se limiter à 300 en janvier. « Uniquement sous forme de plan retraite et sur la base du volontariat », s’est par ailleurs félicité Gérald Karsenti, expliquant sa volonté de ne pas souhaiter de PSE classique. Selon lui, cette réduction de voilure du plan social serait de la volonté de Meg Whitman, à la tête du groupe qui, « au regard des perspectives du marché français », a choisi de moduler le nombre de postes touchés par le plan social. Soit explique-t-il , un changement de périmètre qui porte sur 220 postes. Gérald Karsenti promet également un plan d’embauche de jeunes, qui a été « accolé à ce programme de pré-retraite » se félicite-t-il. Si aucun chiffre n’a été communiqué concernant le nombre de recrues, il y voit toutefois un signe « d’innovation » dans la démarche. Pour l’heure, aucun profil de poste n’a encore été dévoilé, le plan étant toujours en négociation avec les syndicats de chez HP. Mais Gérald Karsenti assure avoir maintenu un dispositif de compétences pour garantir une « continuité de services » de la filiale et de ses activités.

 Cloud, PC et SDN Mais justement où sera le marché pour HP en France ? Outre l’étalage de produits et autres innovations technologiques, Gérald Karsenti promet « des investissements massifs dans les PME », dans le but de notamment renforcer sa présence chez les partenaires. Il développe un programme de rotation de talents chez son réseau afin « d’aider les partenaires à lancer de nouvelles activités ». Ce segment des petites et moyennes entreprises sera également présent au chapitre du Cloud. L’offre cloud Iaas bâtie 

en partenariat avec SFR a connu une certaine dynamique en 2012, avec quelque 50 références, indique HP. « De quelques VM à un plus gros parc », indique le groupe. L’offre frémit sur le marché. Evidemment, le cloud, plus globalement sera l’un des axes prioritaires pour HP. Bruno Buffenoir, vice président et directeur commercial chez HP France est venu prêcher la bonne parole avec une offre qu’il qualifie de bout en bout, de l’automatisation au datacenter programmable (software-designed). Certes, sauf que l'offre de cloud public OpenStack du groupe n'est toujours disponible qu'aux Etats-Unis et qu'elle a perdu son patron hier. Autre point clé pour HP, les réseaux programmables ou SDN seront, bien que naissants, une priorités pour HP en 2013. Un autre axe mis en avant par le constructeur est celui des PC. Un marché qui « se transforme mais qui demeure un secteur important pour HP et une activité clé pour nous », commente Pascale Dumas, qui dirige la division PPS en France. La nouvelle division, qui a fusionné imprimantes et PC en 2012, doit permettre à HP de batailler sur un marché sérieusement ébranlé par le tsunami des tablettes. Sur ce terrain, le groupe mise sur ses terminaux hybrides et convertibles, des combinés de tablettes et ultra-portables à l’image des modèles Envy 110 et de l’ElitePad 900. Le jet d'encre devrait enfin être un terrain d'innovation pour le groupe.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close