Pascal Couzinet : "Emulex permet à ses clients de mieux consolider leurs réseaux"

Dans un entretien avec LeMagiT, Pascal Couzinet, le directeur Europe du Sud d'Emulex revient sur la convergence réseau en cours dans les réseaux de datacenter des entreprises, sur le décollage plus que lent de FCoE et sur le rachat récent d'Endace, qui vient renforcer le portefeuille de solutions de gestion de performance du constructeur.

Dans le courant du mois de décembre, LeMagIT a pu s’entretenir avec Pascal Couzinet, le patron Europe du Sud  d’Emulex. L’occasion de faire le point sur la stratégie du constructeur mais aussi de discuter des dernières tendances en matière de connectivité au sein des datacenters

LeMagIT : Brocade a lancé le Fibre Channel à 16Gbit/s mais il semble très seul sur ce marché. Comment voyez-vous l’évolution du FC par rapport à l’Ethernet ?

Pascal Couzinet : Chez Emulex, nous avons aussi sorti nos cartes Fibre Channel (FC) à 16 Gbit/s. Mais le marché décolle lentement, il n’y a vraiment que Brocade qui y a poussé jusqu’alors [depuis Dell et Huawei ont annoncé des baies de stockage FC 16Gbit/s, NDLR]. Dans les datacenters de nos clients, le Fibre Channel reste très important. Nous avons eu l’occasion de travailler sur de gros projets de convergence réseau, mais elle se fait essentiellement au niveau des serveurs. La partie SAN reste largement FC. On ne voit pas beaucoup de projets FcoE de bout en bout. En revanche, sur les serveurs, de plus en plus de clients adoptent les CNA [Converged Network Adapters, des cartes supportant à la fois le 10Gbit et FcoE, NDLR]. Notre technologie est présente chez 9 des 10 principaux constructeurs de serveurs et elle est embarquée sur les lames IBM et HP.

LeMagiT : Intel mise beaucoup sur le logiciel et l’usage de la puissance CPU pour produire des CNA à faible coût. N’est-ce pas une menace pour des constructeurs comme vous ?

P.C : En fait, dans les environnements virtualisés ou dans le monde du HPC, libérer du temps CPU est important. L’accélération matérielle embarquée dans nos CNA permet de décharger les processeurs et donc de faire usage au mieux des capacités des serveurs. Cela ne veut pas dire que les clients activent la gestion des différents protocoles. D’ailleurs, nombre d'entre eux utilisent nos CNA non pas pour FcoE, mais pour faire de l’iSCSI. L’accélération iSCSI est par exemple très déployée par les clients Dell pour faire de l’iSCSI sur DCB. Dans le monde du HPC, nous avons aussi fait une annonce avec Myricom afin d’accélérer les performances réseau.

LeMagIT : Vous avez récemment racheté Endace pour vous positionner sur le marché de la gestion de performance réseau. Quelle est votre objectif ?

P.C : Avec notre offre Vision 3.0, nous pouvions déjà faire de l’analytique de bout en bout sur les I/O. Cette solution est par exemple déployée sur 650 serveurs chez un constructeur automobile allemand. On a des clients dans le monde bancaire au Royaume-Uni. En France, on commence à avancer avec cet outil. En nous positionnant sur l’Ethernet avec le 10, le 40 Gigabit et bientôt le 100 Gigabit, Emulex permet à ses clients de mieux consolider leurs réseaux avec des solutions à faible latence. Mais il faut alors résoudre le défi de la complexité réseau dans des environnement de plus en plus virtualisés et de plus en plus convergés. L’acquisition d’Endace va nous permettre de renforcer notre offre sur le marché de la gestion de performance réseau et offrir à nos clients une visibilité accrue sur leurs trafics de bout en bout.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close