IHS prévoit une chute vertigineuse des disques durs en 2013

La part croissante des smartphones et autres tablettes dans l’informatique ne fait pas de l’ombre qu’aux constructeurs de PC. Les fabricants de disques durs ont également du souci à se faire.

La part croissante des smartphones et autres tablettes dans l’informatique ne fait pas de l’ombre qu’aux constructeurs de PC. Les fabricants de disques durs ont également du souci à se faire. C’est du moins l’avis

d’IHS-iSuppli qui, dans une nouvelle analyse publiée lundi, s’attend à une décroissance importante du marché des disques durs. Selon le cabinet d’étude, le chiffre d’affaires mondial généré par les disques durs en 2013 ne devrait pas dépasser les 32,7 milliards de dollars, soit 11,8 % de moins qu’en 2012 avec 37,1 milliards de dollars. Pour 2014, IHS-iSupply prévoit une stagnation de ce secteur. « Les ventes de PC de bureau vont baisser cette année, alors que les ventes de portables sont sous pression, les clients préférant toujours smartphones et tablettes », explique Fang Zhang, l’analyste en charge de cette étude. « Le prix en baisse des disques SSD leur permettra également de prendre des parts sur les marchés tradionnels des disques durs. Toutefois, ces derniers resteront la forme principale de stockage, particulièrement si la demande pour les Ultrabooks décolle [...] les disques durs restent indispensables dans l’informatique professionnelle. »

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close