L’Open Data entre dans sa « deuxième phase », selon Henri Verdier (Etalab)

En France, l’Open Data entre « dans sa deuxième phase », estime Henri Verdier, le directeur d’Etalab dans un entretien accordé à notre confrère Les Echos dans leur édition de ce jeudi 7 février.

En France, l’Open Data entre « dans sa deuxième phase », estime Henri Verdier, le directeur d’Etalab dans un entretien accordé à notre confrère Les Echos dans leur édition de ce jeudi 7 février. L'occasion de confirmer que les travaux du gouvernement en matière d’ouverture des données publiques vont bon train et évoluent. « La deuxième étape de ce processus va permettre de faire évoluer le contenu même des politiques publiques grâce aux données », a-t-il expliqué. L’heure est donc aujourd’hui à tirer profit de l’Open Data dans les politiques publiques en France. 

Pour cela, des débats thématiques auront lieu en 2013 avec pour objectif d’apporter des réponses à certaines interrogations, voire certains points de blocage, notamment sur le type de données à publier. Quels jeux de données pour quels secteur. Ces débats seront orchestrés autour de la santé, des transports, du logement, de l'éducation, des risques environnementaux et de la lisibilité des prestations publiques, indique-t-il, toujours chez nos confrères. La question de l’ouverture des données liées à l’emploi sera également débattue avec Pôle Emploi, des chercheurs et des start-up, a-t-il ajouté. 

Enfin, Henri Verdier nous apprend également que le gouvernement doit finaliser sa feuille de route pour l'administration en ligne et l’Open Data « dans les prochaines semaines ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close