La Surface Pro déjà en rupture de stock, et rumeurs sur de nouveaux produits

Lancée seulement ce week-end aux Etats-Unis, la nouvelle tablette Surface Pro de Microsoft semble déjà en rupture de stock dans sa version 128 Go. Un signe de succès ? En tout cas, en attendant son lancement en France, ces ventes relancent les rumeurs de PC estampillés Microsoft, sans démenti flagrant de la part de l’éditeur.

Annoncée en janvier 2013, la Surface Pro de Microsoft a finalement montré le bout de son nez samedi dernier aux Etats-Unis, même si elle n’est pas encore disponible en Europe (et

aucune date n’est désormais annoncée). Très rapidement, les boutiques en ligne et physiques se sont retrouvées en rupture de stock de la version à 128 Go à 999 dollars, vendue avec le stylet et la housse-clavier qui augmente encore la facture d’une centaine de dollars. La version moins chère de la tablette à 64 Go pour 899 dollars reste, elle, disponible sans souci. Avec cette

nouvelle tablette, et contrairement à la Surface RT, Microsoft propose une version complète de Windows 8 rétrocompatible avec les applications antérieures et des caractéristiques techniques proches de certains ultrabooks les plus récents (hormis la taille de l’écran) pour un prix comparable. Cette rupture de stock est-elle signe d’un succès de cette plate-forme après des débuts fort mitigés pour la Surface RT (moins de 750 000 de tablettes écoulées au dernier trimestre 2012 selon IHS iSupply bien que 1,25 million étaient disponibles) ? Pas si sûr. Microsoft, qui n’a pas donné de chiffres réels de vente, note

dans son blog que « la réponse des consommateurs a été exceptionnelle, et qu’ils travaillent avec leurs revendeurs pour reconstituer les stocks de tablettes. Pour autant, les témoignages assez écoeurés d’acheteurs potentiels sur ce blog laissent plutôt voir une mauvaise gestion des stocks, ou une pénurie organisée comme le savent si bien le faire les fabricants de consoles de jeux. En effet, pour l’ensemble de l’Amérique du Nord, Etats-Unis et Canada, les tablettes Surface pro n’étaient disponibles qu’en ligne, dans les boutiques de l'éditeur et quelques magasins Best Buys ou Staples. Ces derniers n’ayant reçu que le strict minimum de tablettes pour répondre aux pré-commandes.

Les rumeurs d’ordinateur Microsoft refont Surface Cette pénurie est également l’occasion de revoir fleurir les spéculations sur un éventuel PC vendu directement par Microsoft sous la marque Surface. La rumeur est cette fois-ci lancée par

ABC News qui cite Panos Panay, en charge de la ligne de produit Surface, qui explique que la Surface Pro doit être considéré plus comme un ordinateur portable que comme une tablette : « l’idée était vraiment d’avoir un PC capable de faire tout ce que vous voulez en tant que professionnel et qui se transforme en tablette quand vous le désirez. »  L’article rappelle également que Steve Ballmer a annoncé, en termes très vagues, d’autres produits à venir dans la marque Surface et rappelle les échos selon lesquels trois autres produits Surface devraient arriver cette année, dont un Surface book. Et même si Mike Anguio, vice président Windows Planning chez Microsoft, rappelle qu’en matière d’ordinateurs portables, les partenaires de l’éditeur font de l’excellent travail, Panos Panay n’écarte pas totalement l’idée d’un ordinateur portable Surface, et y revient en termes assez ambigüs dans sa session de questions/réponses sur

Reddit. De quoi inquiéter les constructeurs partenaires de Microsoft ?  

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close