Après le Japon, Blackberry pourrait quitter la Corée du Sud

Si à la différence du marché japonais, aucune annonce officielle n’a encore été faite, Blackberry pourrait bien quitter prochainement le marché coréen.

Si à la différence du

marché japonais, aucune annonce officielle n’a encore été faite, Blackberry pourrait bien quitter prochainement le marché coréen. C’est ce qu’annonce l’agence de presse Yonhap News en citant des sources industrielles. La raison en serait, comme au Japon, des ventes médiocres, d’autant plus que les Blackberry ne sont distribués que par un unique opérateur en Corée, SK Telecom. Face à la concurrence locale, HTC et Motorola ont déjà eux annoncé leurs intentions de fermer leurs activités sur place. Cette rumeur intervient alors que les résultats des ventes des nouveaux Blackberry au Royaume-Uni et au Canada sont contestés. Alors que le patron de Blackberry s’était vanté sur AllThingsD d’avoir connu le meilleur démarrage qu'ait connu la société au Canada avec le Blackberry 10, sans fournir de chiffres pour étayer ses dires, le patron de Deutsch Bank, Brian Modoff a interrogé 60 revendeurs au Royaume-Uni et au Canada à ce sujet. Aucune pénurie n’a été constatée au Royaume-Uni, et lorsqu’elle s’est produite dans certaines boutiques canadiennes, celles-ci ont confirmé n’avoir reçu qu’un petit nombre de téléphones. Sa conclusion est sans appel : « les signes initiaux de ce lancement n’indiquent pas les ventes fortes que nous aimerions voir. »  

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close