Econocom double son bénéfice

Le chiffre d’affaires consolidé d’Econocom atteint 1,54 milliard d’euro pour l’exercice 2012, contre 1,58 milliard d’euros un an plus tôt.

Le chiffre d’affaires consolidé d’Econocom atteint 1,54 milliard d’euro pour l’exercice 2012, contre 1,58 milliard d’euros un an plus tôt. Compte tenu de la date d’intégration des sociétés acquises au cours de l’exercice, leur contribution au chiffre d’affaires consolidé 2012 du groupe ne représente que 12 millions d’euros. L'intégrateur affiche un résultat opérationnel courant de 74,1 millions d’euros, en progression de 11% sur un an.

Il attribue cette croissance à la hausse des activités de services IT et télécoms, à la maîtrise des coûts et à l’effet des synergies nées de l’intégration réussie d’ECS. Le résultat net, part du groupe, s’élève à 47,4 millions d’euros. Il a donc plus que doublé par rapport aux 21,5 millions d’euros réalisés en 2011. Outre l’amélioration des performances opérationnelles, le groupe bénéfice de la forte diminution des coûts non récurrents.

Le bénéfice net par action s’élève à 0,51 euro, en progression de plus de 120% sur un an. Au cours de l’exercice, Econocom a généré une capacité d’autofinancement de 86,1 millions d’euros, en progression de 45% sur un an. Au 31 décembre, la trésorerie s’élevait à 80 millions d’euros et l’endettement financier net était de 31 millions d’euros. L’essentiel de la dette est composée d’obligations convertibles (81 millions d’euros convertibles à un cours de 5,25€ par action) arrivant à échéance en juin 2016. Les capitaux propres consolidés du groupe s’élèvent à 157,2 millions d’euros. L’année 2012 a consacré la fin du plan stratégique Horizon 2012.

Celui-ci s’est traduit par un doublement du chiffre d’affaires et par un triplement du résultat opérationnel courant en 5 ans. Un nouveau plan stratégique à 5 ans visant à entamer un nouveau cycle de croissance aussi bien organique qu’externe devrait être mis en place cette année. Le conseil d’administration souhaite maintenir le dividende à 0,10 euro brut par action. Le groupe annonce en effet vouloir privilégier l’utilisation de sa trésorerie pour réaliser de nouveaux investissements stratégiques dans le cadre de son nouveau plan, et poursuivre sa politique de rachat d’actions propres.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close