France : le marché des logiciels et services en hausse de 0,7% en 2012, selon IDC

L’industrie informatique française a finalement échappé à la décroissance, nous apprend le cabinet d’analyse IDC. En 2012, le marché des logiciels et services de l’Hexagone est parvenu à afficher une courbe à hausse plutôt qu’à la baisse, comme nous l’avait indiqué le cabinet d’étude Pierre Audoin Consultants en février dernier.

L’industrie informatique française a finalement échappé à la décroissance, nous apprend le cabinet d’analyse IDC. En 2012, le marché des logiciels et services de l’Hexagone est parvenu à afficher une courbe à hausse plutôt qu’à la baisse, comme nous l’avait indiqué le cabinet d’étude Pierre Audoin Consultants en février dernier. Alors que PAC compte une baisse de 1%, IDC calcule une hausse très légère, certes, de 0,7% de ce segment. Une croissance quasi-nulle toutefois. 

Si le segment des « services informatiques français a pu jusqu’ici éviter la récession » - IDC parle d’une croissance de 0,2 % -, le segment du logiciel français est resté dynamique sur en 2012 avec une progression de 1,9 %, constate IDC. 

IDC rapporte que côté services, le Top 20 des SSII hexagonales, qui comptent pour 47 % du marché, a affiché une croissance de 0,2 %. Mais le cabinet note une « disparité de situations » dans le haut du tableau, marqué par de fortes décroissances comme chez Atos et Capgemini. Le reste du marché des SSII connait une croissance légère de 0,3 %. 

Côté logiciels, la croissance est plus marquée. Les éditeurs français ont globalement progressé de 1,9 % en 2012. Les PME du logiciel affichent un taux de croissance supérieur au Top 16 (57 % du marché du logiciel) des éditeurs recensés par IDC : + 2 % pour les premières contre + 1,8 % pour les secondes. IDC fait état de mois de « novembre et décembre très actifs » dans le secteur. Si le Saas reste l’un des leviers de cette croissance du logiciel en France (IDC mentionne une croissance supérieure à 30 % sur l’année), les ventes d’applications métiers, comme le CRM ou les gestion des RH et des finances ont également joué leur rôle, tout comme le secteur du Big Data. IDC évoque également la modernisation d’infrastructure, comme le Cloud privé ou encore « l’ajout de modules analytiques d’une part, et collaboratifs sur la base installée ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close