L'état injecte 10,7 M€ dans une plateforme collaborative Open Source

Linagora, xWiki, Nexedi et des centres de recherche français travailleront à développer une plateforme de services collaboratifs où se mêlent édition de documents en temps réel et mécanismes avancés de recommandations.

Un consortium de sociétés de l'Open Source françaises emmené par Linagora ainsi que deux centres de recherche hexagonaux ont reçu en avril dernier le soutien financier du gouvernement pour le développement d'un projet baptisé Open Paas Nouvelle Génération (Open Paas :: NG). Selon  nos confrères des Echos, qui publient l'information, quelque 10,7 millions d'euros ont ainsi été injectés dans ce projet dans le cadre des investissements d'avenir, en tant que projet structurant pour la compétitivité. Emmené par Linagora, ce consortium est composé de xWiki (créateur d'un intranet collaboratif) , Nexedi (qui développe l'ERP Open Source ERP 5) ainsi que des laboratoires informatiques de Polytechnique et de l'Inria, via Loria (Laboratoire lorrain de recherche en informatique et ses applications).

Ce projet de R&D visent à faire émerger une plateforme globale mettant à disposition des outils ainsi que services de collaboration et d'espace de travail collaboratif pour entreprise. Alexandre Zapolski, le PDG de Linagora décrit cela, toujours chez nos confrères des Echos, comme "un bureau virtuel du futur" dont l'objectif est "d’assurer une offre française indépendante dans un domaine dominé par les acteurs américains". Comprendre Google et Microsoft.

Techniquement, Open Paas Nouvelle Génération s'appuie sur un projet de recherche déjà en place dans les laboratoires de Linagora, baptisé Open Paas - premier du nom donc. Ce projet initial avait déjà reçu le soutien des Investissements d'avenir en 2012 de la part de Fleur Pellerin, alors ministre en charge du numérique.

Le projet Open Paas

 

A l'origine, le projet Open Paas a pour objectif de proposer une plateforme applicative, de développement et de déploiement (d'où le Paas) Cloud de services collaboratifs et de réseau social d'entreprise (service de messagerie, messagerie instantanée, agenda partagé,  gestion de communauté, identification d'experts, vidéo en temps réel, fonctions conversationnelles, etc..) Le tout également exposé via des APIs. L'intérêt de ce Paas - donc - est de supporter une infrastructure Iaas hétérogène, se posant indifféremment sur un Cloud Numergy, CloudWatt, OpenStack ou AWS, comme l'indique la page du projet. Open Paas offre également une couche de gestion de processus métier et d'intégration fournie par l'ESB de Petals Link, une société rachetée par Linagora en juin 2012. Open Paas s'appuie aussi sur Roboconf, une solution pour le déploiement distribué d'applications dans le Cloud, développée par Linagora.

Edition en temps réel et moteur de recommandation intelligent

Open Paas :: NG va donc plus loin. Les financements de l'état serviront notamment à augmenter Open Paas en développant une couche de services de collaboration en temps réel (qui permettra de travailler collaborativement et simultanément sur un même document) - Alexandre Zapolski évoque chez nos confrères des Echos un mode Pair-à-Pair de collaboration qui transiterait non pas par un serveur centralisé, mais via un lien entre navigateurs-, ainsi que de mécanismes avancés de recommandations et de génération automatique de résumé de conférences virtuelles, reposant sur des algorithmes analytiques et de text-mining, comme l'indique une offre d'emploi publiée par Linagora qui recrute pour ce projet. Exemple de cas d'usage cités par Linagora : recommandation d'amélioration du profil utilisateur et adaptation des processus métiers collaboratifs.

Alexandre Zapolski confirme que ces mécanismes relèvent d'une prouesse technologique et nécessitent d'importants travaux en matière de sécurité. Le projet devrait donner ses premiers résultats d'ici à 2 ans.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close