Support logiciels libres : Alter Way et Capgemini ensemble pour cibler les entreprises

Dans le cadre de l’édition 2013 de Solutions Linux, Alter Way et Capgemini ont annoncé prolonger les prestations offertes dans le cadre du marché interministériel de support de logiciels libres aux entreprises privées. A la clé une offre de support ré-adaptée, qui mêle conseil et ticketing dans un guichet unique.

A l’occasion de Solutions Linux et Open Source, qui a ouvert ses portes mardi 28 mai à Paris, Alter Way et Capgemini ont annoncé une offre commune de support et d’expertise sur les logiciels libres, à destination du secteur privé. Particularité : cette offre repose sur le socle bâti dans le cadre du marché interministériel du support en logiciels libres remporté il y a tout juste un an par les deux partenaires (en co-traitance) - associé à Zenika ainsi qu'à d’autres partenaires spécialisés. 

« On a repris le socle proposé dans le cadre de l’accord interministériel que l’on a packagé pour adresser toutes les formes d’entreprises. L’offre a été reconstruite pour la rendre accessible à des entreprises de taille intermédiaire », explique Véronique Torner, co-présidente d’Alter Way, lors d’un entretien avec la rédaction. Un an après l’annonce de cet accord, la phase d’industrialisation de l’offre a donc été atteinte et peut donc être généralisée au secteur privé. Sont ciblées ainsi les grandes entreprises françaises ainsi que les PME et ETI. 

Pour autant, insiste la co-présidente, la maturité de l’offre n’est pas le seul facteur déterminant. Cette offre répond également à une demande des entreprises privées, notamment en terme de gouvernance de l’Open Source. « La circulaire Ayrault a donné une grande visibilité à la gouvernance Open Source. Il se trouve, que, tant chez Alter Way que chez Capgemini, un certain nombre d’entreprises privées nous ont demandé de présenter ce qu’on proposait dans le cadre de ce projet interministériel. » 

Un guichet unique portant sur 70 composants 

Dans le détail, cette offre commune porte sur le support d’un catalogue de 50 à 70 composants Open Source qui couvre tous les secteurs majeurs : OS, middleware, infrastructure, Web, etc. (Tomcat, Subversion, Spring, Libreoffice, Postgresql, Hibernate, Git, KVM, Eclipse sont notamment cités). Mais il s’agit d’un noyau dur sur lequel peuvent venir se greffer d’autres composants en fonction du SI des entreprises. « L’idée est de proposer une offre packagée et de créer des extensions à cette offre pour s’adapter aux environnements et configurations des entreprises, pour offrir du sur-mesure », résume Véronique Torner. Pour rappel, le marché interministériel couvrait quant à lui presque 400 composants, utilisés par 17 ministères. 

Autre caractéristique, la mise en place d’une plate-forme de ticketing qui permet de gérer la relation avec les entreprises. Un portail gère les relations client, comme le contrat et la gestion documentaire, mais également les relations avec les sous-traitants. « Une plate-forme commune à tous les acteurs qui vont travailler sur le projet », résume Véronique Torner. 

Le support fonctionne par carnets de tickets : 10 000 euros pour mettre en place le support et, ensuite, on accède à des séries de tickets pour du support de niveau 1 et 2 sur un catalogue pré-défini. Interviennent ensuite des extensions, soit au niveau des composants, soit au niveau des SLA, qui peuvent être mis en place le week-end par exemple (ceux de base portent sur des jours ouvrés), explique ainsi la dirigeante d’Alter Way. 

Mais ce n’est pas tout. Car si le marché interministériel se limite au support, l’offre pour le secteur privé comporte également un volet conseil et expertise. Un complément indissociable au support pour les entreprises privées, note François Gruyer, directeur technique, Skill Center CSD Services, chez Capgemini. « Dans le cadre de notre offre, nous avons ajouté des possibilités de réaliser des missions courtes sur un composant, aider à choisir le bon composant, à son intégration ainsi qu’à la gouvernance, si l’entreprise en a le besoin. » Les prestations de conseil portent également sur l’étude des communautés Open Source, pour en valider la maturité, sur les problématiques de licencing Open Source - une expertise spécifique aux mécanismes de l’Open Source en somme. 

Enfin, une plate-forme de Cloud privé a également été mise en place pour reproduire les incidents. 

Au final, cette offre globale qui s’adosse à un guichet unique pourrait bien contribuer à pousser un peu plus les composants Open Source, y compris ceux communautaires, dans les entreprises. « Aujourd’hui, les entreprises ont confiance dans ces offres bâties autour de guichets uniques. L’administration a ouvert la voie. Il s’agit d’un vrai apport pour les DSI dont les priorités sont la mutualisation et la rationalisation », souligne Véronique Torner. Et tant mieux si cela est porté par des entreprises cadres du secteur comme Alter Way et Capgemini. De quoi rassurer les DSI dans leur usage de logiciels libres et encourager la mise en place de politiques de gouvernance associées.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close