Jean-Paul Alibert rebondit chez T-Systems

Apparemment le poste de VP Innovation & Big Data + Security Business lead, qu’il occupait chez HP depuis son départ en août dernier de la division Imaging and Printing Group du constructeur ne convenait pas à Jean-Paul Alibert.

Apparemment le poste de VP Innovation & Big Data + Security Business lead, qu’il occupait chez HP depuis son départ en août dernier de la division Imaging and Printing Group du constructeur ne convenait pas à Jean-Paul Alibert. Ce diplômé de l’Ecole supérieure de mécanique et d’électricité, qui avait successivement eu des fonctions de management chez Impulsion (c’était en 1984), Ascom, Logica et Atos Origin avant de rejoindre la firme de Palo Alto en 1996, vient en effet de prendre la présidence et la direction générale de T-Systems France où il remplace officiellement Nikolai Beckers, parti prendre la direction des opérateurs roumains Romtelecom (téléphonie fixe) et Cosmote Romania (téléphonie mobile). 

En réalité, la filiale française de Deutsch Telekom, confrontée à de lourdes pertes (on parle de 35 millions d’euros en 2012), était dirigée depuis quelques mois par un directeur général de transition, Guy Malibas, du cabinet de conseil franco-belge aux dirigeants d’entreprises Mousik. Le patron intérimaire avait notamment cédé l’activité intégration de systèmes, qui emploie environ 600 personnes, à la holding DACP, la maison-mère d’Effitic. 

Jean-Paul Alibert reprend donc les rênes d’une entreprise remise sur pied, mais affaiblie et au rôle négligeable dans l’Hexagone. Il aura donc la lourde tâche de lui donner un peu plus de visibilité sur le marché français.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close