Les priorités pour le stockage en 2010 : sauvegarde et reprise après désastre

La sauvegarde des données (48%), l'ajout de capacité (37%) et la reprise après sinistre (36%), seront les trois priorités des administrateurs de stockage en 2010. C’est en tout cas le résultat de l’enquête annuelle sur les priorités de stockage pour 2010 réalisée par SearchStorage.com

Les trois priorités pour les administrateurs de stockage en 2010 sont la sauvegarde des données (48%), l'ajout de capacité (37%) et la reprise après sinistre (36%). C’est le résultat de l’enquête annuelle sur les priorités de stockage pour 2010 réalisée par SearchStorage.com. En fait, ces trois points figurent sur le podium depuis la création de cette enquête, il y a maintenant trois ans. Toutefois, la déduplication des données primaires, le stockage flash et le stockage en nuage gagnent rapidement du terrain.

Les administrateurs de stockage commencent à peine à s’extraire des impacts de la crise économique, et ils se retrouvent déjà confrontés aux mêmes demandes d’accroissement de capacité qui étaient leur quotidien avant le gel de leurs budgets. En moyenne, les administrateurs interrogés pour l’enquête estiment qu’ils vont mettre en place environ 45 To de capacité disque cette année. C'est environ 6 To de plus que ce qu'ils pensaient ajouter il y a un an, alors que les répercussions économiques de la crise ne se faisaient pas encore pleinement sentir.

Les grandes entreprises, comme les plus petites, vont être touchées par ce besoin en capacités additionnelles. Les plus grands comptes, ceux dont le chiffre d’affaires excède 1 milliard de dollars, devraient mettre en service  près de 80 To de capacité nouvelle en 2010, tandis que les entreprises réalisant moins de 100 millions de dollars de CA devraient ajouter 25 To de capacité fraîche.
 
Les budgets de stockage devraient augmenter - modestement dans de nombreux cas - pour aider à faire face à cette demande. Les répondants indiquent une augmentation globale moyenne de 3,2% de leurs budgets 2010 par rapport à l'année dernière. 45% d’entre eux indiquent aussi anticiper des budgets en hausse d'au moins 5%.

La course à la capacité tend à créer un effet d'entraînement dans les environnements de stockage, affectant à peu près tous les secteurs connexes, de la protection des données à l’implémentations de nouvelles technologies. Les administrateurs de stockage ne devraient donc pas s’endormir sur leurs lauriers en 2010. Certains ont même d’ambitieux plans de travail avec, notamment, l’adoption de nouvelles technologies telles que la virtualisation, le stockage flash ou la déduplication...

Le stockage flash et la déduplication du stockage primaire parmi les priorités pour 2010

Bien que répondre aux besoins de nouvelles capacités soit une priorité pour beaucoup d’administrateurs stockage, ces derniers semblent aussi prêts à donner une chance aux technologies les plus récentes. Environ 7% des répondants indiquent qu’ils utilisent déjà le stockage Flash sur une partie de leur infrastructure et 14% ont des plans fermes pour déployer cette technologie en 2010. Près de 40% supplémentaires entendent évaluer le stockage Flash au cours de l’année. Autant dire que nombre d’administrateurs voient plus loin que le seul critère de coût par Gigaoctet et que nombreux sont ceux qui espèrent profiter des performances, de la faible consommation mais aussi des gains d’espace que promet le stockage Flash en contribuant à réduire le nombre de disques dans les baies à hautes performances.

L'intérêt pour la déduplication des données primaires est encore plus fort , la technologie étant vue comme un moyen d’endiguer la hausse des besoins en capacité. La mise en oeuvre de la déduplication de données dans les environnements de sauvegarde est l’un des sujets chauds depuis plusieurs années, bien que nos enquêtes montrent que seuls 20 à 25 % des environnements de stockage l’utilisent aujourd’hui. Toutefois, cela n'a pas refroidi l'intérêt pour l’application de la déduplication au stockage primaire ou nearline. L’enquête sur les priorités de stockage 2010 met ainsi en lumière que 17% des entreprises utilisent aujourd’hui la déduplication dans des environnements autres que la sauvegarde et que 20% supplémentaires devraient adopter la technologie en 2010. Et, comme pour le stockage flash, 40% des entreprises devraient sérieusement étudier la technologie au cours de l’année.

Si l’optimisation des capacités semble être la motivation principale des administrateurs, la réduction de la facture électrique passe au second plan. Ainsi, si 54% des répondants indiquent que la réduction de leur dépense en énergie est importante lorsqu’ils achètent une baie de disques - 6 points de plus que l'année dernière - seulement 12% indiquent que ce facteur est suffisamment important pour déterminer le choix du produit final.

Un regard attentif sur le stockage en nuage

Alors que tous les fournisseurs de stockage clament pouvoir offrir un service ou un produit adapté au stockage en nuage, on aurait pu croire les gestionnaires de stockage plutôt méfiants quant aux affirmations de leurs fournisseurs. C’était sans doute encore vrai l’an passé mais, cette année, le «cloud  storage» commence à être envisagé sérieusement.

Actuellement, seuls 4% des répondants utilisent un service en nuage pour certains de leurs besoins de stockage primaire ou en ligne. 9% de plus entendent franchir le pas cette année et 27% prévoient d’évaluer sérieusement la question. Bien qu'il y ait une certaine confusion sur ce que doit être un «nuage de stockage interne», certaines entreprises semblent avoir leur petite idée à ce sujet. 7% indiquent disposer d’une forme de nuage de stockage interne, tandis que 9% entendent travaillent sur ce sujet en 2010.

Les entreprises semblent toutefois approcher avec prudence la question des services de stockage en nuage pour la protection de leurs données. Ainsi, seules 3% à 4% d’entre elles utilisent actuellement un service de stockage dans le nuage pour l’archivage, la reprise après sinistre ou la sauvegarde. 5% à 6% supplémentaires devraient franchir le pas cette année.

A PROPOS DE L'ETUDE...
L’étude sur les priorités de stockage 2010 de SearchStorage.com a été menée au début du mois de décembre 2009. Les 360 répondants couvrent un large spectre de secteurs d’activités. Le secteur de la banque et de l’assurance est le plus représenté (12%), devant les organismes gouvernementaux (12%), la santé et la pharmacie (11%) et les services informatiques / conseil (10%). Toutes les tailles d'entreprises sont également représentées : 33% ont un chiffre d’affaires annuel de plus de 1 milliard de dollars, 25% ont des revenus de 100 millions de dollars à 1 milliard de dollars et 42% réalisent un CA inférieur à 100 millions de dollars.
Cliquez pour dérouler

La déduplication au premier rang des voeux en matière de protection de données, devant le CDP et l'archivage des données

Avec deux des trois principales priorités liées à la protection des données en 2010, il n'est pas surprenant que les gestionnaires de stockage s’intéressent de près à la sauvegarde et la reprise après désastre. La déduplication de données continue d'être la nouvelle technologie la plus populaire dans les plans de sauvegarde des administrateurs de stockage pour 2010. 23% l’utilisent déjà et 61% supplémentaires sont en passe de la mettre en oeuvre ou en phase d’évaluation. Pour la troisième année consécutive, la déduplication des données pour la sauvegarde est la technologie qui suscite le plus l'intérêt des administrateurs de stockage.

Derrière la déduplication, l’attention des administrateurs se porte de façon équilibrée sur quatre technologies - la protection continue des données (CDP), l’archivage de données, la sauvegarde des serveurs virtualisés et la réplication distante. 46% à 49% ont ainsi des projets sur ces quatre technologies ou sont en phase d’évaluation. Parmi ces technologies, la plus utilisée à ce jour est la réplication (36%). La sauvegarde des serveurs virtuels vient juste derrière (32%). Cette dernière statistique est d’ailleurs intéressante, car elle suggère que les utilisateurs ont commencé à mettre en œuvre des logiciels de sauvegarde avec des fonctions spécifiques pour les environnements virtualisés.

Le disque continue à gagner peu à peu du terrain sur la bande pour la sauvegarde, même si l’on observe une lente évolution plutôt qu’une lame de fond. 56% des répondants n’ont ainsi aucun plan d’achat d’équipement de sauvegarde sur bande pour 2010, tandis que 24% indiquent prévoir l’achat d’une librairie de bandes (un chiffre en baisse de cinq points par rapport à l'an dernier). A l’inverse, 42% des répondants entendent ajouter de nouvelles baies de stockage à base de disques durs dans leur environnement de sauvegarde, tandis que 31% prévoient de doper la capacité de leurs systèmes de sauvegarde sur disques existants. 26% n'ont pas l'intention d'investir plus avant cette années dans la sauvegarde sur disques.

Par Rich Castagna, Directeur de la rédaction, SearchStorage.com

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close