Etat du monde IT : le stockage dans tous ses états

Alors que les investissements des entreprises en équipements de stockage ont rebondi de façon spectaculaire en 2010, l'année a aussi été marquée par une vague de consolidation qui a notamment vu HP avaler 3Par, Dell acquérir Ocarina et Compellent et EMC acheter Isilon. 2010 aura aussi confirmé le succès des technologies de stockage Ethernet, ainsi que l'intérêt pour les technologies de virtualisation et de réduction de données.

L’année 2010, si elle a confirmé la montée en puissance du cloud, a aussi été marquée par la reprise des investissements des entreprises en matière de stockage et par une vague de consolidation sans précédent dans le secteur. Et il est une évidence pour beaucoup que le dynamisme du secteur du stockage est intrinsèquement lié à la dynamique cloud. Car si l’informatique en nuage (qu’il s’agisse de cloud privé ou de cloud public) promet la mobilité des applications, leur provisionning rapide, sinon à la volée, cette promesse n’est possible qu’avec une infrastructure de stockage adaptée, à même de servir 24h/24 et avec une souplesse jusqu’alors inconnue les besoins d’une infrastructure serveur et applicative de plus en plus virtualisée.

Ajoutez à cela une croissance des volumes de données ininterrompue (à un rythme supérieur à 50% par an) et le fait que les constructeurs de serveurs tentent de plus en plus de fournir des piles technologiques pré-intégrées (alliant serveurs, stockage et réseau) aux entreprises et il devient plus facile de comprendre pourquoi le secteur du stockage a fait l'objet de la convoitise des géants de l’informatique.

Montée en puissance d'Ethernet, généralisation du thin provisionning et de la déduplication et adoption croissante de la virtualisation de stockage

En 2009, la crise et l’émergence du cloud avait déjà accéléré l’adoption des protocoles de stockage sur Ethernet, avec la montée en puissance de l’usage des protocoles NAS, le succès croissant d’iSCSI ou l’adoption des technologies de stockage en cluster. 2009 avait aussi vu monter l’usage du thin provisionning (en conjonction avec la virtualisation de serveurs), l’adoption de mécanismes de gestion automatisés de classes de service, ainsi que celle des mécanismes de réduction de données - compression et déduplication - couplées à une refonte des processus de sauvegarde, notamment en environnements virtualisés.

Le succès de ces technologies ne s’est pas démenti en 2010. Pour ce qui est des technologies de stockage sur Ethernet, on estime ainsi que plus de 40%  des grands projets de virtualisation se font désormais sur des protocoles NAS (et notamment NFS), ce qui veut dire que si l’on ajoute iSCSI, les technologies de stockage Ethernet représenteraient aujourd’hui près de la moitié des déploiements d’infrastructures virtualisées. Et ce chiffre ne devrait que croître avec la migration progressive des réseaux de stockage Fibre Channel sur les réseaux Ethernet (via le protocole FCoE). L’usage du thin provisionning s’est également démocratisé, la technologie étant désormais proposée en standard dans leq baies de stockage de la plupart des constructeurs. Pour ce qui est des mécanismes de réduction de données, l’année 2010 aura aussi été dynamique. Ne serait-ce que parce que les entreprises sont aujourd’hui à la recherche de toutes les technologies à même d’endiguer le volume de données à stocker sur leurs infrastructures. Le responsable des infrastructures informatiques internes de SAP nous confiait ainsi récemment que ses sauvegardes génèrent un volume quotidien de données de 117 To. Et d’indiquer que dans ce contexte, même un taux de déduplication de 5:1 (80% de réduction du volume sauvegardé) est un soulagement, tant pour réduire les besoins en capacités que pour faire face à la réduction des fenêtres de sauvegarde. Mais les réflexions autour de la réduction de données ne se limitent plus aux sauvegardes. Désormais, le stockage primaire est aussi une cible pour les technologies de compression et de déduplication. Rien de surprenant donc à ce que des géants comme EMC, NetApp ou IBM aient annoncé au second semestre l’arrivée de technologies de compression en temps réel dans leurs baies.

2010 aura aussi vu le «retour en grâce» de la virtualisation de stockage. L’un des spécialiste de la technologie, Hitachi, a poursuivi sur sa lancée en dévoilant en septembre la nouvelle génération de ses baies USP-V, les VSP. Mais c’est EMC qui avait ouvert le bal avec l’annonce en mail de VPlex, une technologie combinant virtualisation, cache et réplication, permettant de concevoir des architectures virtualisées distribuées à grande échelle avec ses baies haut de gamme Symmetrix. Dans un registre similaire, Compellent a profité de la conférence Gartner DataCenter qui se tenait fin novembre à Londres pour dévoiler sa solution Live Volume, elle aussi basée sur des fonctions de virtualisation et de réplication, permettant de déplacer de façon transparente un volume de stockage entre deux baies du constructeur. Bref, de faire pour le stockage ce que VMotion (VMware), LiveMotion (Microsoft) ou XenMotion (XenServer) font pour des machines virtuelles.

Une année marquée par une vague d'acquisition encore jamais vue

Mais plus que les évolutions technologiques, 2010 aura été marquée par une rafale d’acquisitions d’acteurs de rang deux par les géants de l’industrie. 2009 avait déjà été marquée par la bataille entre NetApp et EMC pour le contrôle de DataDomain, le leader mondial de la déduplication et par le rachat d’Ibrix par HP. Mais 2010 a vu une série d’acquisitions sans précédent dans le secteur.

C’est Dell qui a allumé la mèche dès le mois de janvier en mettant la main sur les technologies de stockage en cluster NAS d’Exanet, signalant son désir de renforcer son offre de stockage jusqu’alors essentiellement basée sur les technologies d’EMC. Le même Dell a poursuivi ses emplettes en juillet en prenant le contrôle d’Ocarina, l’un des fournisseurs de technologies de déduplication de données les plus prometteurs du marché. Le constructeur Texan s’est ensuite livré à une retentissante bataille d’enchères avec HP pour prendre le contrôle du Californien 3Par avant de finalement jeter l’éponge en septembre après une dernière enchère d’HP à 2,4 milliards de dollars (un record historique pour une société réalisant moins de 200 M$ de chiffre d’affaires). Dell s’est finalement consolé en décembre en mettant la main sur Compellent et sur ses baies Storage Center, connues notamment pour leur technologie de gestion automatique des classes de service.

Mais Dell et HP ne sont pas les seuls à avoir fait usage de leur chéquier en 2010. IBM a lui aussi continué à enrichir son portefeuille de stockage avec le rachat de Storwize et de ses technologies de compression de données primaires. Hitachi, de son côté, a pris le contrôle des technologies de stockage en cluster de feu ParaScale, tandis qu’EMC a fini l’année avec un feu d’artifice en procédant à l’acquisition d’Isilon, l’un des pionniers des technologies de stockage NAS en cluster et le leader du secteur.

Vers de nouvelles acquisitions en 2011 ?

L’année 2011 sera-t-elle aussi agitée ? C’est peu probable, les plus gros acteurs de rang deux ayant déjà été acquis (à l’exception notable de Pillar, Panasas et Quantum). Mais cela n’empêche pas la machine à rumeurs de continuer à fonctionner. Ainsi certains parient sur une séparation par Symantec de ses activités de stockage de ses activités de sécurité. La reconstitution de Veritas et son éventuelle mise sur le marché pourrait alors intéresser des géants qui sont cette année restés discrets sur le secteur, notamment Oracle et Microsoft. NetApp est même évoqué comme cible potentielle pour un (gros) prédateur. On pense par exemple à son principal partenaire, Fujitsu, ou à Oracle, qui a profité de la fin 2010 pour mettre un terme au conflit de longue date qui opposait Sun et NetApp sur ZFS. Parmi les autres cibles potentielles figurent aussi Quantum et ses technologies reconnues de déduplication (ainsi que son File System StorNext) qui pourraient intéresser NetApp ou Fujitsu, ainsi que Falconstor, dont le large portefeuille technologique (File System, protection de données, stockage IP, virtualisation et déduplication) pourrait aussi compléter l’offre d’un des géants du secteur.

Une dernière tendance à surveiller en 2011 sera l'adoption (ou non) des technologies de stockage en cloud. Après des pionniers comme Amazon S3, les grands opérateurs ont commencé à s'intéresser sérieusement au sujet comme l'attestent le lancement des services de stockage en réseau de Colt ou d'AT&T ainsi que l'émergence d'offres de stockage en cloud comme celles d'Orange (sur base EMC Atmos) ou de Zetta (outre-atlantique). Si l'adoption de ces offres venait à se confirmer, on pourrait assister à une vague d’acquisitions de sociétés travaillant dans le domaine des passerelles d’accès au stockage en cloud et des appliances de cache. Déjà EMC et Hitachi ont eveillé l’intérêt de leurs concurrents pour ces technologies : le premier s'est illustré en ressuscitant les technologies de cache de Yotta-Yotta dans VPlex, tandis qu'Hitachi a profité de Storage Networking World à Francfort pour dévoiler ses passerelles d’accès Hitachi Data Ingestor (conçues pour permettre l’accès à sa plate-forme de stockage en Cloud HCP).  Des start-ups comme DataRam, Nasuni, StorSimple ou Twinstrata pourraient ainsi devenir des cibles pour les grands du stockage. Et une société plus développée comme RiverBed pourrait aussi susciter la convoitise avec sa technologie de passerelle cloud «Whitewater», conçue pour accélérer l’accès au service de stockage en cloud Amazon S3 et aux nuages de stockage basés sur la solution EMC Atmos d’EMC.

Décembre

Sécurité et Performances arrivent en tête des préoccupations au sujet des solutions de sauvegarde dans le nuage

Dell rachète officiellement Compellent

Stockage : Dell se console de 3Par en pariant sur Compellent

Novembre

La virtualisation des données : faire plus avec moins

Storsimple promet une réduction par 4 des coûts de stockage avec ses appliances de stockage en cloud

NetApp refond son offre de baies de stockage de milieu et de haut de gamme

Avec HCP 4.0, Hitachi veut faciliter la migration des données vers le stockage en nuage

Octobre

NetApp va revendre les appliances de déduplication et de VTL de Fujitsu

Démission brutale du patron de Falconstor

Septembre

Mike Workman, Pillar Data Systems : "nous sommes ouverts à toute proposition..."

Stockage : la compression de données et Fast 2 désormais disponibles sur Clariion et Celerra

Stockage : Coraid propose une vision neuve du SAN et offre un Po gratuit pour chaque Po acheté

Stockage : un marché en forte croissance, qui explique la guerre entre HP et Dell pour 3Par

HP rafle finalement 3Par pour 2,4 Md$, Dell jette l’éponge

Août

Bataille pour le contrôle de 3Par : pourquoi HP surenchérit sur Dell

Avec le rachat de 3Par : comment Dell veut devenir un grand du stockage

Juillet

IBM rachète Storwize et sa technologie de compression des données primaires

Reportage : Hitachi entend s'appuyer sur HDS pour son développement international

Déduplication : Dell rachète Ocarina Networks

EMC acquiert Greenplum, spécialiste du datawarehouse

NAS en cluster : Isilon lance One FS 6.0 et dévoile sa solution de gestion automatique des classes de stockage

Juin

Michael Vaeth, Directeur Europe Hitachi Data Systems : "Hitachi veut développer ses activités IT à l'international"

HP TechForum : HP unifie ses technologies de déduplication et dévoile une solution de cluster EVA

 NFS 4.1 approuvé : tout ce qu'il faut savoir sur pNFS

Stockage en réseau : NetApp et EMC survolent les débats, HP et HDS en font les frais

Stockage Flash : Fusion-io pousse les cartes PCI-express contre les disques SSD

Nexenta s'appuie sur l'Open Source et ZFS pour tenter de concurrencer les grands du stockage

Mai

EMC World : EMC montre Fast 2 et prépare la convergence entre Clariion et Celerra
Avec VPlex, EMC veut virtualiser le stockage dans les datacenters

IDC pronostique une explosion du volume de données produites dans le monde d'ici 10 ans

Avril

Compellent met un pied dans le stockage unifié avec le zNAS

Les priorités pour le stockage en 2010 : sauvegarde, accroissement des capacités et reprise après désastre

Stockage : les utilisateurs veulent de la virtualisation et des tarifs à la demande, pas du cloud

Bruno Picard, NetApp : « il n'y a pas de limites à notre architecture pour les datacenters virtuels »

Mars

Le marché du stockage Flash PCI-express décolle

Dossier infrastructures 2010 : la convergence au service de la réduction des coûts (2ème partie)

Stockage : Oracle rompt le partenariat de Sun avec Hitachi Data Systems

Février

Les SAN Fibre Channel devraient croitre jusqu'en 2012/2013, puis régresser

Tout ce que vous devez savoir sur vSphere et le stockage de données (3/3)

Techdays 2010 : Hitachi Data Systems présente sa solution de continuité pour Hyper-V

NetApp met un terme au développement de ses librairies de bandes virtuelles NearStore VTL

Janvier

Dossier infrastructures 2010 : la convergence au service de la réduction des coûts (1ère partie)

Stockage en cloud : attention aux coûts cachés

Tout ce que vous devez savoir sur vSphere et le stockage de données (2ème partie)  

Tout ce que vous devez savoir sur vSphere et le stockage de données (1ère partie)

L'alliance HP-Microsoft devrait donner naissance à de nouvelles offres de stockage

Stockage SAN : Compellent lance la version 5 de son Storage Center

Pour approfondir sur Virtualisation du stockage

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close