Délations en entreprise / Mayday Mayday / Cloud et sécurité …

Le boom des dénonciations en entreprise (LeMonde.

Le boom des dénonciations en entreprise (LeMonde.fr)

Avec la crise, les actes de fraudes chez les employés se multiplient et également les dénonciations de ces actes, révèle le quotidien Lemonde.fr qui s'est intéressé à une étude réalisée aux Etats-Unis. Un phénomène qui touche également la France. Le Clusif, club de la sécurité de l'information français, s'y intéresse de près.

Trou dans la carlingue (Darkreading)
Après l'attaque de la grille électrique US par des pirates chinois et russes, le gouvernement américain multiplie les audits de ses infrastructures informatiques. Et constate qu'elles sont mal en point. C'est aujourd'hui le système Web de gestion de l'aviation civile qui serait la proie de 800 failles, ultra-critiques. De quoi menacer la régulation du trafic aérien.

Cloud : sécurité revisitée (Techworld)

L'infrastructure très distribuée du Cloud Computing modifie la perception traditionnelle de la sécurité et implique une mise en place différente des politiques idoines dans les entreprises. Forrester tire une énième sirène d'alarme sur les risques encourus par les entreprises qui utilisent le Cloud pour stocker leur données.

Micro-format et RDFa chez Google (O'Reilly)

Une étape supplémentaire vers la démocratisation du Web sémantique. Google, le n°1 de la recherche, prend désormais en compte les formats RDFa et les micro-formats, qui décrivent précisément l'information contenue dans la page Web. Et si Google trouve que ça peut aider à analyser le contenu....

SOA 2 : la vengeance (eweek)

La SOA change de périmètre, semble dire Forrester, dans son dernier rapport « La SOA n'est pas morte, mais elle doit être enterrée ». Comprendre fondue dans une vision beaucoup plus large. Il est désormais temps de parler de gestion de projet et de gouvernance ; et moins de technologies, de composants ré-utilisables et de services. Un peu ce que raconte le Gartner aussi.

Otellini fait douter les clients de Sun (Infoworld)

Le Pdg d'Intel sème le doute dans la tête des clients Sun. Depuis qu'on sait, et surtout que les partenaires de Sun savent, qu'Oracle ne voulait initialement pas du hardware du Californien, le doute s'installe dans les esprits quant à l'avenir des serveurs de la marque. Et Paul Otellini y voit une occasion de pousser son processeur Itanium face au Sparc de Sun.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close