Wall Street ment / Satellites pour tous / Virtualisation libérée ? …

Comment Wall Street a menti à ses ordinateurs (New York Times) Comment peut-on dépenser tant d'argent dans des systèmes sophistiqués et ne pas voir venir une tornade comme celle qui a secoué la finance américaine cette semaine ? Le New York Times se pose la (bonne) question.

Comment Wall Street a menti à ses ordinateurs (New York Times)

Comment peut-on dépenser tant d'argent dans des systèmes sophistiqués et ne pas voir venir une tornade comme celle qui a secoué la finance américaine cette semaine ? Le New York Times se pose la (bonne) question. La science de la gestion des risques - avec ses experts surpayés - ne serait-elle que poudre aux yeux ? En tout cas, ça y ressemble bien. Le quotidien détaille les mécanismes qui ont permis à la crise de survenir sans que l'alerte ne soit donnée.

Les données satellites pour bien commun (Le Monde)

Le programme européen d'observation de la Terre a un nouveau nom, Kopernikus. Fort bien. Surtout, Valérie Pécresse, la ministre française de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, veut que les données collectées dans le cadre de ce programme soient accessibles gratuitement depuis un point unique, signale le quotidien du soir. Ce qui devrait susciter de nouvelles applications, basées sur l'exploitation de ces données.

La virtualisation tentée par l'Open Source (Techworld)

La course à l'échalotte que se livrent les fournisseurs d'infrastructure autour de la virtualisation va-t-elle aboutir à plus d'interopérabilité. C'est ce que peuvent espérer les utilisateurs, qui verront dans les déclarations du nouveau Pdg de VMware un encouragement. En marge de VMworld, Paul Maritz a expliqué qu'il avait envisagé de passer son hyperviseur ESX en Open Source. Sans toutefois se prononcer quant à sa décision sur ce point.

"La banque la plus stupide d'Allemagne" (Le Monde)

Le plus grand quotidien d'Allemagne, le Bild Zeitung, l'a baptisée "banque la plus stupide d'Allemagne". Lundi matin, l'établissement public KfW a versé 317 millions de dollars à... Lehman Brothers, que tout un chacun savait alors en faillite. Les systèmes informatiques ont fonctionné normalement - l'opération étant programmée. On ne peut par contre pas en dire autant du contrôle interne...

"Money time" pour Jerry Yang (Business Week)

Le patron de Yahoo explique dans Business Week ses projets autour de la publicité en ligne, notamment son projet Apex (Advertiser Publisher Exchange) qui doit être dévoilé le 22. En réalité, une place de marché où annonceurs et diffuseurs se retrouveront pour proposer et acheter de l'espace publicitaire online. Pour Business Week, un peu le projet de la dernière chance pour Yahoo, et surtout pour son co-fondateur.

Les perspectives des grands outsourceurs dégradées (Reuters)

Wachovia Capital Markets a abaissé sa recommandation pour les investisseurs sur le secteur de l'externalisation informatique. Principaux noms cités par Reuters : Infosys, Accenture et Cognizant. Un impact direct de la restructuration lourde de la banque d'investissement aux Etats-Unis, après la faillite de Lehman Brothers (à lui seul, 3 % de la dépense IT dans les secteur financier outre Atlantique, comme nous le signalions dans notre article du jour sur les conséquences de la crise sur les services informatiques). Pour rappel, Wachovia est une banque américaine : en la matière, sa parole est donc d'or.

Document : les pays les plus favorables à l'IT (The Economist Intelligence Unit)

Sponsorisé par le syndicat d'éditeurs BSA, ce benchmark des pays les plus favorables à l'IT montre une grande stabilité dans le top 20. Les Etats-Unis conservent leur première place, mais Taïwan se rapproche. La France est 20ème, en recul de deux places.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close