Oracle : pas de hausse du CA en 2013

Au quatrième trimestre de son exercice 2013, Oracle a publié un chiffre d’affaires étal, du fait notamment d'une faible progression de ses ventes de logiciels sur la période.

Au quatrième trimestre de son exercice 2013, Oracle a publié un chiffre d’affaires étal, du fait notamment d'une faible progression de ses ventes de logiciels sur la période. Sur les trois derniers mois de son exercice, la firme de Larry Ellison a généré un CA de 10,9 Md$, identique à celui de la même période l’année dernière. Le bénéfice net, quant à lui, atteint 3,8 Md$ en progression de 10% en un an.

Malgré tout, si Mark Hurd, le CEO du groupe, tient avant tout à attirer l’attention sur les bonnes ventes des services cloud d’Oracle, il apparait que les ventes de nouveaux logiciels ne sont parvenues à décoller que très faiblement au quatrième trimestre, avec un CA en hausse de seulement 1% à un peu plus de 4 Md$. La fourchette basse des prévisions du groupe qui tablait sur une hausse comprise entre 1 et 11%, nous explique Reuters.

Sur cette même période, les ventes de mises à jour et de maintenance ont affiché des revenus de 4,4 Md$ en hausse de 6%. Autre enseignement, la difficulté continue dans le hardware - une activité héritée du rachat de Sun. Au quatrième trimestre, cette activité a reculé de 9% en un an pour un CA de 1,4 Md$. Larry Ellison, de son côté, préfère donner un coup d’éclairage sur les ventes de ses systèmes intégrés («Engineered Systems»), comme Exalogic, Exadata ou encore Exalytics, en hausse de 45% sur le dernier trimestre selon lui.

N’hésitant pas à tacler la concurrence, à savoir IBM, dont les ventes de P-Series ont reculé de 32%, soutient encore le président du groupe. Comme au T4, le chiffre d’affaires pour l’ensemble de l’exercice est resté étal à 37,2 Md$. Les ventes de nouveaux logiciels et d’abonnements aux services cloud du groupe ont progressé de 4% pour atteindre 10,3 Md$. L’ensemble de l’activité logicielle, baromètre de la santé d’Oracle, affiche un CA de 27,4 Md$ en hausse de 5% d’une année à l’autre. Les ventes de matériel ont reculé de 15% en un an, à 5,3 Md$. En 2013, le bénéfice net atteint quant à lui 10,9 Md$ en hausse de 9%.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close