Creativa - Fotolia

Dell Technologies prend l'eau sur un marché du stockage en recul

Alors que le marché mondial du stockage externe a reculé de 6,1% au 3e trimestre, la plupart des acteurs du Top 5 sont en difficulté. Dell Technologies, en particulier, a vu ses ventes plonger de 17%dans le monde et de 13,7% en zone EMEA.

Les achats de systèmes de stockage externes (SAN et NAS) par les entreprises ont poursuivi leur lent déclin au troisième trimestre 2016. Selon IDC, les ventes des constructeurs auraient reculé de 6,1 % sur  un an, à près de 5,4 Md$. Un résultat qui s’explique à la fois par la baisse de la demande et par les fluctuations monétaires.

Le cabinet d’analystes estime également que la consommation totale de stockage par les entreprises (systèmes externes et stockage attaché aux serveurs) aurait reculé de 3,2 % sur un an pour atteindre 8,8 Md$. Les capacités livrées auraient bondi de 33,2 % sur un an pour atteindre 44,3 exaoctets sur le trimestre. IDC note en particulier que seuls les vendeurs en marque blanche (ODM) auraient réussi à tirer leur épingle du jeu, leur marché progressant de 5,7 % sur l’année. 

Des constructeurs traditionnels à la peine

Le moins que l’on puisse dire, est que le trimestre n’a pas été de tout repos pour les acteurs traditionnels du stockage, à commencer par le nouveau poids loud du marché, Dell Technologies. Les ventes de systèmes de stockage externes marqués Dell EMC auraient ainsi reculé de 17 % par rapport à l’an passé. De 2,05 Md$ l’an passé, elles sont retombées à 1,71 Md$. Dell Technologies aurait donc perdu plus de quatre points de parts de marché et ne contrôlerait plus que 31,6 % du marché mondial.

Toujours n° 2 du marché du stockage externe, NetApp a, quant à lui, vu ses ventes reculer de 9,8 % sur un an. Le constructeur californien a livré pour 587,1 M$ d’équipements et ne contrôle plus que 10,9 % du marché. Il est talonné par HPE dont les ventes sont en recul de 8,2 %, à 549 M$.

Le Japonais Hitachi est le seul acteur du Top 5 qui a enregistré une progression ce trimestre, avec des ventes en hausse de 9,4 % à 493,4 M$. Il profite des errements de ses concurrents et de la relative reprise du Yen face au dollar. Enfin, IBM boucle le Top 5 mondial du stockage externe avec un recul de 13,2 % de ses ventes à 463,5 M$. Rappelons que durant le même trimestre Big Blue a pour la première fois depuis longtemps vu ses ventes serveurs passer sous la barre du milliard de dollars, tous systèmes confondus. 

Si les acteurs du Top 5 souffrent, les start-ups comme Pure Storage, Kaminario, Nimbre Storage, Tegile, ainsi que les acteurs du marché ODM poursuivent leur progression. Leurs ventes ont globalement bondi de 9,4 % à 1,6 Md$ (soit environ 29,6 % du marché mondial des systèmes de stockage externes). IDC note, en particulier, que les ventes de baies de stockage 100 % Flash ont progressé de 61 % sur un an, pour atteindre 1,1 Md$, soit 20,75 % du marché du stockage externe. Celles des baies de stockage hybrides (mêlant Flash et disques durs) ont quant à elles atteint 2,1 Md$, soit 38,9 % du marché. 

Le marché mondial du stockage externe au 3e trimestre (en M$)

Vendeurs

CA T3-2016

PDM T3-2016

CA T3-2015

PDM T3-2015

Évolution

1. Dell Technologies

1708,2 $

31,6 %

2057,3 $

35,8 %

-17,0 %

T2. NetApp*

587,1 $

10,9 %

651,0 $

11,3 %

-9,8 %

T2. HPE*

549,0 $

10,2 %

598,4 $

10,4 %

-8,2 %

T4. Hitachi*

493,4 $

9,1 %

451,2 $

7,8 %

9,4 %

T4. IBM*

463,5 $

8,6 %

533,8 $

9,3 %

-13,2 %

Autres

1597,6 $

29,6 %

1460,0 $

25,4 %

9,4 %

Total

5398,9 $

100,0 %

5751,8 $

100,0 %

-6,1 %

Source: IDC Worldwide Quarterly Enterprise Storage Systems Tracker, 2 Décembre 2016

En Europe, le stockage externe résiste un peu mieux qu'au niveau mondial

En zone Europe Moyen-Orient Afrique (EMEA), les chiffres d’IDC révèlent que le stockage externe a mieux résisté qu’au niveau mondial avec un recul de 5,1 % (soit un point de moins qu’au niveau mondial). Selon le cabinet d’analystes, les ventes de systèmes Flash en Europe ont bondi de 76,4 % tandis que celles des baies de stockage hybrides progressaient de 3,5 %. Pas de quoi toutefois compenser le recul de 33,6 % des ventes de baies de stockage sur disques durs. En Europe de l’Ouest, les capacités brutes livrées ont même reculé de 5 % à 1,98 exaoctet. 

Notons que dans la zone EMEA, le seul constructeur à tirer son épingle du jeu est le Japonais Hitachi. Ce dernier a vu ses ventes bondir de 50,7% sur un an, alors que tous ses concurrents affichaient des reculs à deux chiffres.

Le marché du stockage externe dans la zone EMEA (en M$)

Vendeurs

CA T3-2016

PDM T3-2016

CA T3-2015

PDM T3-2015

Évolution

Dell Technologies

442,8 $

29,8 %

513,1 $

32,7 %

-13,7 %

HPE

236,4 $

15,9 %

266,6 $

17,0 %

-11,3 %

NetApp

$ 205,4

13,8%

$ 231,9

14,8%

-11,4%

IBM

150,7 $

10,1 %

181,9 $

11,6 %

-17,1 %

Hitachi

144,8 $

9,7 %

96,1 $

6,1 %

50,7 %

Autres

307,2 $

20,7 %

278,3 $

17,8 %

10,4 %

Total

1487,3 $

100,0 %

1567,8 $

100,0 %

-5,1 %

 

 

 

Approfondir

Participer à la conversation

1 commentaire

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

Les constructeurs traditionnels sont maintenant face à leurs fournisseurs HGST, WD et Seagate qui proposent aussi des sous-systèmes à des prix très intéressants. Et les intégrateurs français redeviennent compétitifs avec des solutions très performantes à coût réduit qui profitent à leurs clients R&D, Cinéma, TV, Datacenters... Par exemple, Intellique propose des baies 12Gbit  HGST 600To connectés à un seul serveur équipé de SSD NVMe pour des flux dépassant les 8Go/s...
Annuler

- ANNONCES GOOGLE

Close