Le Français Neolane tombe dans le giron d’Adobe

Le spécialiste du marketing numérique Neolane s’est fait racheter par Adobe pour 600 millions de dollars. L’éditeur américain a notamment été séduit par l’approche unifiée des gestion cross-canal du Français.

La finalisation de l’offre de marketing digital d’Adobe passera par un éditeur français. L’éditeur de Photoshop, qui a plongé dans les solutions de gestion de campagnes marketing depuis le rachat d’Omniture en 2009 (pour la somme rondelette de 1,8 milliard de dollars) a annoncé le rachat du Français Neolane pour quelque 600 millions de dollars (460 millions d’euros), en numéraire.

L’éditeur américain n’hésite donc pas à mettre le prix fort pour le Français : celui-ci apparait à la 30e place du classement des éditeurs de logiciels hexagonaux de l’Afdel (dans son classement GSL-100), pour un chiffre d’affaires 2012 de 44 millions d’euros. Neolane est un spécialiste de marketing conversationnel, comme il se décrit lui-même, dont la particularité est de proposer une plate-forme Saas de gestion de campagnes marketing cross-canal, douée également d’outils d’automatisation de ces campagnes.

En ce sens, le plate-forme du Français permet de gérer une campagne en ciblant et administrant à la fois le online et le offline : Web, email, réseau sociaux, mobile et centres d’appels, mais également le courrier postal et les points de vente (comme les boutiques). C’est justement ces spécificités, qui permettent d’offrir un outil unique pour cibler tous les canaux et d’optimiser automatiquement les campagnes, qui semblent avoir séduit l’éditeur américain.

Un composant clé de Marketing

Cloud «Il s’agit d’un ajout crucial à notre ensemble de solutions d’analyse, de ciblage, de gestion des réseaux sociaux, de gestion de contenu et d’optimisation du media, souligne Brad Rencher, senior vice président de l’activité Digital Marketing chez Adobe dans un billet de blog. Adobe indique que Neolane formera le 6e pilier de cette offre Marketing Cloud. Avec ce rachat, Adobe poursuit sa quête d’une plate-forme de gestion de campagnes marketing entrepris en 2009 avec le rachat d’Omniture.

La société, historiquement positionné sur les outils de création graphique et Web, a petit à petit ajusté son modèle pour dialoguer avec les directions marketing, qui indirectement consommaient ses outils graphiques et Web, comme par exemple Photoshop. Depuis, son offre s’est construite à coup de rachats ciblés. Outre Omniture, l’éditeur de San José a signé les acquisitions de Day Software (gestion de contenu Web) en 2010, Demdex (analyse du comportement et optimisation d’audience) et Auditude (gestion et de monétisation des publicités insérées dans les vidéos.) en 2011 et enfin Efficient Frontier (marketing à la performance et optimisation de campagnes) en 2012.

Ce rachat d’un spécialiste du marketing cross-canal suit également une tendance du marché chez les gros éditeurs américains. Salesforce a récemment annoncé le rachat d’ExactTarget alors qu’Oracle a jeté son dévolu sur Eloqua. De son côté, Neolane change de dimension avec Adobe, et monte d’un cran dans sa stratégie internationale. La société qui a déjà attaqué le marché nord-américain en 2006, a également ouvert des bureaux en Allemagne (Munich), en Australie (Sydney), à Singapour et ouvert un datacenter dans le région Asie-Pacifique. Elle avait également des activités au Danemark et au Royaume-Uni et disposait d’un centre de support au Vietnam.

En janvier 2012, la société a réalisé une levée de fonds de 27 millions de dollars. Selon un communiqué d’Adobe, Stéphane Dehoche, président du directoire du Français, conservera la direction de ses équipes au sein du pôle Digital Marketing de l’éditeur américain.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close