Cet article fait partie de notre guide: Tout savoir sur les infrastructures convergées

SimpliVity veut simplifier l’infrastructure du centre de calcul

Consolider plusieurs couches de l’infrastructure du centre de calcul pour simplifier les déploiements et l’exploitation. C’est l’ambition de SimpliVity avec son offre OmniCube.

Simplivity est une start-up de la cote Est des Etats-Unis. Nous l’avons rencontrée à l’occasion de la dernière édition de l’IT Press Tour, fin juin. Le principe de son offre OmniCube est simple : il s’agit de consolider dans un seul équipement serveur virtualisé, commutateur de stockage, ressources de stockage partagées à haute disponibilité, appliance de sauvegarde avec déduplication, optimisation WAN, passerelle cloud, baie SSD et appliance de cache de stockage.

Evidemment, la haute disponibilité n’est assurée qu’à partir d’une configuration intégrant deux serveurs OmniCube. Mais chaque serveur n’occupant de 2U dans un rack, le gain d’espace peut rapidement s’avérer conséquent. Et pour augmenter la capacité de l’ensemble ou ses performances, «il suffit d’ajouter d’autres boîtes », explique Doron Kempel, PDG de l’entreprise. Ensemble, les «boîtes» participent de la constitution d’un groupe de ressources partagées.

Chacune n’est ni plus ni moins qu’un serveur standard signé... Dell, virtualisé avec ESX, et enrichi des composants logiciels de SimpliVity.

Techniquement, cette couche logicielle pourrait même fonctionner sur EC2, le cloud d’Amazon.

Mais SimpliVity ajoute à cela une carte d’accélération matérielle. L’ensemble s’administre via une console vCenter qui doit fonctionner sur un serveur distinct. Chaque serveur OmniCube est équipé de quatre disques SSD de 200 Go et de 8 disques durs de 3 To chacun. L’ensemble est animé par deux processeurs Xeon E5-2640 d’Intel, cadencés à 2,5 GHz et dotés chacun de six coeurs. Ils peuvent être épaulés par 48 Go (et jusqu'à 768 Go) de mémoire vive. Chaque OmniCube embarque deux interfaces 10 GbE et deux interfaces gigabit Ethernet.

Les données réparties sur une grappe de serveurs OmniCube sont associées étroitement aux machines virtuelles qui les utilisent et sont déplacées avec elles, lorsqu’elles sont migrées d’un centre de production à l’autre : «chaque copie est une copie complète, dédupliquée, compressée et optimisée pour la transmission WAN», explique Doron Kempel.

Mais, l’optimisation WAN n’intègre pas les capacités d’accélération des applications des solutions Riverbed, reconnaît-il volontiers. Le support d’autres environnements virtualisés que ceux de VMware est prévu pour plus tard. La carte d’accélération n’est pas proposée séparément. SimpliVity reconnaît qu’il pourrait accepter de le faire pour de très importants clients.

Pour l’heure, chaque OmniCube est commercialisé autour de 55 000 $, indirectement, via des partenaires. Dont Miel en France.

En Europe, Simplivity vient de signer avec T-Systems qui prévoit d’utiliser ses OmniCube dans ses trois principaux centres de calcul pour constituer une infrastructure flexible et évolutive destinée à supporter ses offres de Cloud privé et public.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close