SolutionsConnect 2013 : le DSI, clé pour le Big Data

A l’occasion de l’ouverture mercredi 28 août du IBM SolutionsConnect 2013, Ambuj Goyal, General Manager, IBM Software Storage Networking, est revenu sur les enjeux des DSI dans la bonne gestion du Big Data et de leurs infrastructures.

A l’occasion de l’ouverture mercredi 28 août du IBM SolutionsConnect 2013, Ambuj Goyal, General Manager, IBM Software Storage Networking, est revenu sur les enjeux des DSI dans la bonne gestion du Big Data et de leurs infrastructures.

Tout en reconnaissant la montée en puissance d’un nouvel écosystème dans les infrastructures, Ambuj Goyal a orienté une grande partie de son intervention sur le rôle fondamental du DSI dans l’intégration des données et des infrastructures dans les entreprises. Très clairement, il a décrit le paysage technologique actuel avec d’un coté des acteurs traditionnels (IBM, SAP, Oracle) et de l’autre, des nouveaux entrants comme Google, Amazon dont le positionnement est affirmé sur le cloud public. 

Dans sa vision,  le DSI ne doit pas choisir entre des systèmes d’information traditionnels intégrant des clouds privés et des solutions apparemment plus économiques à base d’infrastructure de clouds publics. Pour Ambuj Goyal, l’enjeu se situe au niveau crucial de l’interfaçage des infrastructures et de la fluidité des données. Technologiquement, il a notamment mis en avant le rôle fondamental des API et de l’ouverture des standards pour un véritable monde ouvert mais aussi la nécessité d’investir sur le stockage Flash qui permet aux DSI de mieux gérer dans des architectures cloud ouvertes de très grands volumes de données, par exemple.

Rappelons d’ailleurs qu’IBM est un large supporter du stockage sur Flash. Big Blue a en effet investit1 Md$ dans la technologie quelques mois après avoir annoncé le rachat de Texas Memory Systems, un spécialiste du genre.

Pour un Big Data ouvert

En s’appuyant sur de nombreux exemples de gains réalisés dans de nombreux secteurs d’activités (le secteur public, la santé, la distribution, les télécommunications, etc…)  aux Etats-Unis dans le cadre de projets de Big Data, il a mis en évidence la nécessité des entreprises d’homogénéiser les données provenant de différents métiers et parfois de différentes solutions pour construire une approche décisionnelle. Prenant un peu le contre pied des modes de pensées actuels sur des analyses coûteuses des données, notamment celles issues des réseaux sociaux et de l’internet, il a insisté sur la cohérence nécessaire des approches de big data entre les applications traditionnelles et les nouveaux canaux sur des architectures ouvertes. Un point réaffirmé également par Christian Bonnafont, Vice Président Software Group d’IBM France en ouverture qui a insisté en introduction à ces trois jours de conférences sur la nécessaire ouverture des solutions logicielles et leur intégration.

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close