Microsoft met un terme à ses certifications d’élite

L’éditeur de Redmond a discrètement mis fin à ses trois programmes de certification les plus avancés la semaine dernière s’attirant les reproches de nombreux experts ayant investi dans ces programmes d’élite.

A compter du 1er octobre 2013, Microsoft mettra un terme à ses programmes de certifications les plus élevés, les certifications MCA (Microsoft Certified Architect), MCM (Microsoft Certified Master) et MCMS (Microsoft Certified Master Solutions).

La décision, annoncée vendredi après-midi à la veille d’un long week-end (le lundi 2 était férié pour cause de « Labor Day » aux USA), a déclenché une avalanche de réactions de la part des professionnels certifiés Microsoft, et notamment des experts ayant obtenu ces certifications ou en cours d’acquisition de ces labels. Tim Sneath, qui pilote les programmes de certification et de formation de Microsoft a répondu aux critiques dans un forum sur Microsoft Connect, en expliquant que “seules quelques centaines de personnes ont atteint ce niveau de certification dans le monde au cours des dernières années, bien moins que ce que nous espérions. Nous souhaitions créer une certification à laquelle beaucoup pourrait aspirer, mais avec seulement 0,08% des certifiés MSCE enrôlés dans ces programmes, nous n’avons pas atteint les objectifs espérés [ d’un autre côté c’est aussi le principe d’une certification d’élite que d’être exclusive…, NDLA].”

 Les principaux grincements de dents viennent des ingénieurs en cours de préparation à l’examen. Certains ont investi plusieurs milliers d’euros, voire plus, pour se former et se préparer à l’examen. Le retrait annoncé de la certification leur donne l’impression qu’ils ont investi dans un effort de certification d’élite pour rien. C’est un peu comme si l’on annonçait à des prépa que les concours d’admission aux grandes écoles viennent d’être supprimés.

Pour ceux qui ont déjà passé leur certification, Microsoft tente de faire passer la pilule en expliquant que les professionnels n’auront pas à renouveler leurs qualifications et disposeront du statut à vie.

Les trois certifications haut de gamme de Microsoft pourraient à terme être remplacées par de nouvelles certifications. « Nous pensons que nous pouvons faire mieux pour une communauté plus large », explique ainsi Tim Sneath. Et d’expliquer que les programmes existants avaient des barrières non techniques à l’entrée comme le fait qu’elle nécessitaient un investissement de près de 20 000 $ et que l’examen n’existait qu’en anglais et ne pouvait être passé qu’aux Etats-Unis ». Sneath indique avoir un plan mais qu’il est encore trop tôt pour en parler.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close