HP lance OneView pour la gestion de ses systèmes convergés

HP a dévoilé la semaine dernière son nouvel outil d'administration OneView qui a vocation a devenir la console d'administration centrale pour ses systèmes d'infrastructure convergés.

HP a refondu son offre de logiciels d’administration pour ses systèmes convergés en dévoilant la semaine dernière HP OneView, un outil d’administration qui permet de gérer de bout en bout l’ensemble des éléments d’une pile convergée HP.

Centré sur la gestion de l’infrastructure (serveurs, stockage, réseau), HP OneView s’inspire fortement des interfaces d’outils grand public et vise à simplifier les opérations courantes des administrateurs systèmes (monitoring d’activité, diagnostic, provisioning de serveurs, gestion des firmwares et des correctifs, administration à distance, suivi de la consommation électrique…). Il propose une interface web dynamique avancée disponible tout aussi bien sur PC que sur terminaux mobiles.

OneView est en quelque sorte la réponse à l’offensive menée par Dell depuis le rachat de Gale, qui lui a permis d’offrir une interface moderne, flexible et automatisée pour ses systèmes convergents. C’est aussi une reconnaissance du fait que les outils jusqu’alors proposés dans son portefeuille n’étaient plus forcément adaptés à la complexité croissante des datacenters.

Une interface unifiée pour l’ensemble des éléments du datacenter

Un tableau de bord Oneview sur un iPad

Le constat fait par HP est que les outils d’administration du datacenter sont aujourd’hui fragmentés et ont beaucoup de difficultés à interagir. Leurs interfaces sont souvent différentes, même chez un même fournisseur et ces disparités nuisent à la productivité des utilisateurs. OneView permet d’administrer unitairement les composants du datacenter, mais il permet aussi de cartographier l’infrastructure avec, tout d’abord, des vues physiques, mais aussi des vues logiques, l’objectif étant de faciliter la résolution de pannes une fois un incident détecté sur un élément.

Côté provisioning, l’outil permet aux administrateurs de concevoir des modèles (ou « templates »). Il est ainsi possible tâche par tâche de définir des meilleures pratiques et de les appliquer de façon uniforme chaque fois qu’il faut provisionner un nouvel élément, qu’il s’agisse d’un serveur, d’un commutateur ou d’une VM. OneView peut d’ailleurs non seulement provisionner des VM mais aussi des applications complètes. L’outil expose l’ensemble de ses API au format RESTful, ce qui permet d’automatiser certaines actions via des scripts. Les API RESTful peuvent aussi être consommées par des outils d’administration tiers comme OpenStack ou System Center, ou par des produits de service management ou de gestion des changements, par exemple. OneView peut aussi interagir avec les autres outils d’administration HP tels que HP Insight Online ou la console d’administration réseau HP Intelligent Management Center.

OneView devrait devenir un complément naturel de systèmes comme les BladeSystem (avec le support de Virtual Connect) et des Proliant. Il s’appuie d’ailleurs lourdement sur les modules de supervision ILO de ces équipements pour collecter et analyser les informations de santé des serveurs.

OneView est livré sous la forme d’une appliance virtuelle pour VMware ESXi 5.x. et est vendu à partir de 799 $ par serveur géré (1 249 $ avec une licence ILO Advanced).

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close