HP : deux configurations CloudSystem pour simplifier l’administration d’OpenStack

HP a présenté deux packages pour son offre de systèmes convergés CloudSystem, dont l’objectif est de simplifier la constitution et la gestion de clouds privés OpenStack.

HP a présenté deux nouveaux bundles Cloudsystem dont l’objectif est de faciliter le déploiement et la gestion de clouds privés OpenStack en entreprise. Les deux packages logiciels, baptisés Foundation et Entrerprise, s’exécutent sur l’infrastructure CloudSystem. Tous deux sont disponibles avec leur socle hardware, sous la forme d’une unique unité. Jusqu’alors, les clients devaient assembler et configurer ces composants eux-mêmes.

CloudSystem est l’offre d’infrastructure convergente de HP, une offre qui réunit des serveurs lames BladeSystem, des baies de stockage 3Par et des commutateurs HP Networking en une pile unifiée et cohérence gérée au moyen de la couche d’administration OneView du constructeur, des composants stockage 3Par et des solutions réseaux du groupe. La gamme CloudSystem a été lancée en 2011 et elle a été récemment enrichie avec le support des microserveurs denses Moonshot.

Faciliter l’adoption d’OpenStack

HP se base sur un constat : en dépit des améliorations apportées aux nouvelles plates-formes, l’adoption d’OpenStack par les entreprises est encore faible, en termes de déploiements en production. « Aucun de nos clients n’envisage ou n’a mis en route un déploiement majeur d’OpenStack à l‘heure actuelle », affirme Jared Reimer, cofondateur du cabinet de conseil Cascadeo, dont la clientèle se compose de PME et de grands comptes. « On entend beaucoup parler de choses autour d’OpenStack, des prototypes sont à l’étude dans les labos, mais en termes de déploiement en production à grande échelle, on ne voit pas de vrai décollage. »
Des propos qui font écho aux dernières conclusions de l’analyste Alessandro Perilli de Gartner, qui notait le peu de succès d’OpenStack en production. Une partie du problème est que les éditeurs ne savent pas comment articuler leur argumentaire et vendre OpenStack auprès des entreprises, notait-il dans son billet de blog.

Reste encore à voir si HP CloudSystem peut changer la donne. Il pourrait viser le segment des fournisseurs de services cloud et non pas celui des entreprises, constate un spécialiste du marché. « HP pourrait proposer une solution de cloud hybride associant les appliances CloudSystem à l’offre de cloud public pour les fournisseurs, afin de les accompagner dans leurs démarches auprès de leurs clients PME », soutient Anthony Pagano directeur de StrataScape Technologies, un autre cabinet de conseil.

D’autres voient toutefois un avenir plus prometteur pour OpenStack. « Comme avec toutes les solutions cloud, le système d’administration et sa capacité d’intégration avec l’existant seront déterminants pour Cloud System», affirme Chris Steffen, directeur informatique de Magpul Industries, un fabricant d’armes à feu américain. « Mais si de gros fournisseurs cloud perçoivent un ROI dans OpenStack et qu’ils peuvent le gérer sans trop de problèmes, il se peut qu’ils aient trouvé la bonne solution.»

Les nouveaux Packages CloudSystem en détail

HP CloudSystem Foundation est une configuration prétestée, rapide à déployer qui comprend la distribution OpenStack d’HP, Cloud OS, avec le service de compute Nova, le stockage en mode bloc Cinder, la couche réseau Neutron, la gestion d’identité Keystone, le module de gestion des images Glance, et le tableau de bord Horizon intégré à OneView. La solution intègre également un moteur de workflow, pour automatiser les tâches d’administration, basé sur HP Operations Orchestration et une solution pour le SDN.

HP CloudSystem Enterprise est quant à lui, une version personnalisable de Foundation qui comprend également Hybrid Cloud Management Platform, reposant sur l’application Cloud Service Automation et qui supporte le standard OASIS Topology and Orchestration Specification for Cloud Applications (TOSCA) - qui permet le déploiement d’applications cloud sur CloudSystem à partir de templates. TOSCA est dans le principe identique aux patterns d’IBM, pour ses PureFlex, ou encore identique à ce que propose VMware avec vCloud Application Director.
La tarification des deux packages n’a pas été encore communiquée, mais elle devrait être alignée sur le prix actuel de CloudSystem, qui démarre à 2 595 $ par serveur, selon un représentant de HP.

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close