Euriware repris par Capgemini

Après plusieurs mois de rumeurs, Areva a finalement cédé sa filiale de services informatiques, Euriware, à Capgemini.

Après plusieurs mois de rumeurs, Areva a finalement cédé sa filiale de services informatiques, Euriware, à Capgemini, a annoncé hier lundi 14 octobre la direction de la SSII à l’occasion d’un comité central d’entreprise extraordinaire. Depuis plusieurs mois, Areva avait annoncé la mise en vente d’Euriware et avait entrepris la recherche d’un repreneur. Atos, Sopra et Capgemini étaient en lice.

Euriware, qui emploie plus de 2 000 employés, réalise des prestations de conseil, d’infogérance et d’intégration de systèmes pour l’informatique d’Areva, mais également pour le compte d’autres entreprises tierces. Selon les modalités de la transaction, Capgemini devrait reprendre 1 800 employés de la filiale d’Areva, les quelques 200 autres restant chez Areva pour s’occuper de la gestion des systèmes informatiques des centrales nucléaires. Selon le site Miroirsocial, le repreneur s’est engagé à conserver le statut des employés d’Euriware pendant deux ans maximum.

Dans le cadre de cette transaction, Capgemini aurait également récupéré un contrat de 10 ans, portant sur l’externalisation informatique d’Areva.

Dans un communiqué publié de jour, la CGT d’Euriware dénonce par ailleurs «les conditions sociales inacceptables».
Le 22 octobre prochain se tiendra un nouveau CEE dans le cadre duquel Capgemini devrait venir présenter son projet de reprise.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close