Kxen déjà très intégré à SAP

Quelques semaines à peine après avoir procédé au rachat de Kxen, spécialiste français de l’analyse prédictive, SAP annonce les premiers packages, fruit de cette union.

Quelques semaines à peine après avoir procédé au rachat de Kxen, spécialiste français de l’analyse prédictive, SAP annonce les premiers packages, fruit de cette union. Avec SAP InfiniteInsight Modeler, il s’est agi de mettre en place très rapidement un premier niveau d’intégration avec la combinaison de SAP Predictive Analysis, l’outil maison dévolu aux statisticiens en entreprises, le moteur de Kxen et la couche de visualisation de Lumira.

Pour Didier Mamma, Directeur D&T et Innovation, SAP France, la direction est très claire : « avec le prédictif, on participe au changement de modèle qui s’opère dans le business de nos clients. On passe du monde de la propriété au monde de l’usage. Les mouvements sont de plus en plus fréquents et les logiques d’anticipation de plus en plus déterminantes. »

Du prédictif pour les métiers

Certes, SAP développait déjà des solutions prédictives autour de ses outils décisionnels. Mais Kxen, dont la spécificité repose notamment sur la capacité du moteur à proposer des algorithmes sur un mode automatique, permet d’élargir largement le spectre des utilisateurs. La société française s’est très tôt orientée métier avec la volonté de simplifier l’accès au prédictif. Là où SAP Predictive Analysis est un outil de statisticiens, Kxen peut être très directement pris en main par les métiers. Une orientation plutôt pertinente à l’heure où le Big Data explose mais où les entreprises font également face à une pénurie de profil de statisticiens pour venir les rejoindre.

Matthieu Chouard, SVP Operations, Kxen EMEA explique ainsi comment la société a notamment travaillé sur le secteur Télécom. L’objectif, adossé à SAP, est désormais de verticaliser l’offre prédictive du groupe Kxen, jusqu’alors présent sur 4 verticaux. Cela devrait être très rapidement décliné sur les verticaux SAP. Des développements sont en cours pour le secteur financier, avec un outil de détection de fraudes.

Didier Mamma explique qu’il ne s’agit pas de se passer de statisticiens mais bien d’optimiser les usages du prédictif en permettant aux métiers de travailler sur des process prédictifs, tandis que les équipes statistiques pourront se concentrer sur des modèles plus complexes à définir, nécessitant plus de temps d’analyse pour être exploiter au mieux.

L’accord Kxen / Salesforce maintenu

Au-delà de l’intégration de Kxen au portefeuille SAP – un mouvement qui porte aujourd’hui sur une simple interopérabilité mais qui devrait rapidement donner lieu à une intégration plus poussée –, et de la verticalisation de l’offre, on en sait également plus sur le devenir de la stratégie d’ouverture de Kxen. L’entreprise avait en effet multipliée les partenariats dans le secteur, notamment avec Teradata côté techno et Salesforce (https://www.lemagit.fr/actualites/2240200180/Kxen-amene-lanalyse-predictive-sur-Salesforce
) côté usage. Fortement concurrent de SAP sur le segment CRM, Salesforce devrait néanmoins continuer de profiter de son partenariat Kxen. Pour Didier Mamma, l’époque du tout SAP est révolue chez l’éditeur qui est désormais un adepte des standards et propose également sa brique clé In Memory Hana sur un mode agnostique. Matthieu Chouard explique ainsi s’être rendu, avec Kxen, au dernier DreamForce – l’événement annuel de Salesforce – sous marque SAP et avoir poursuivi sa discussion de manière très positive avec le numéro un du CRM délivré en mode SaaS.

Dernier axe d’ores et déjà en préparation : Kxen tourne d’ores et déjà sur Hana mais devrait connaitre une intégration encore plus forte à la base In-Memory de SAP dans les prochains mois. Didier Mamma confirme ainsi qu’en matière de prédictif, pour de nombreux métiers, la notion de temps réel est clé. Si Kxen permet une simplification des usages, Hana apportera une accélération de l’accès aux données. Matthieu  Chouard précise : « Kxen tourne sur Hana mais nous travaillons actuellement afin que, d’ici quelques mois, sorte une version redéveloppée avec une approche Hana en natif. »

Côté équipes de développement, l’intégration devrait d’ailleurs être extrêmement rapide sur la base de l’imposant laboratoire de R&D SAP présent en France, héritage de l’équipe historique de Business Objects, lui-même racheté il y a quelques années - déjà sur le segment Business Intelligence.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close