Analyse prédictive : SAP rachète Kxen

SAP se renforce dans l’analyse prédictive. La semaine dernière, l'éditeur a annoncé le rachat de Kxen, un spécialiste du genre, connu pour ses algorithmes avancés et son approche tournée vers les utilisateurs métiers.

La semaine dernière, SAP a annoncé le rachat de la société Kxen, un spécialiste du secteur très prometteur de l’analyse prédictive, pour un montant non communiqué. Kxen, fondée en France, mais basée aujourd’hui à San Francisco avec des bureaux à Paris et à Londres, n’est pas un inconnu pour l’éditeur allemand. Kxen avait en effet intégré le programme Start-up Focus, initié par SAP pour développer un écosystème de jeunes pousses et de développeurs autour de sa base de données in-memory Hana. Kxen avait ainsi attiré l’attention de SAP pour son approche innovante du Data Mining. En rachetant Kxen, SAP pioche ainsi directement dans son écosystème.

Dans l’offre SAP, les outils de Kxen seront inévitablement associés à Hana, dont la vocation n’est plus uniquement de servir de base aux solutions analytiques du groupe, mais également de servir de support aux applications transactionnelles. Hana disposait déjà de composants d’analyse prédictive, nous confirme Didier Mamma, directeur pour la France des activités data & technologies chez SAP, dans un entretien avec la rédaction. La base de données s’adosse pour cela à la bibliothèque R, dédiée à l’analyse statistique et surtout, réservée généralement aux statisticiens chevronnés.

Avec Kxen, explique-t-il, l'éditeur allemand va bien plus loin : «Kxen  permet à SAP de faire un bond supplémentaire». Le tandem Hana + R offre une première option de base, alors que les puissants algorithmes de Kxen permettent des analyses «beaucoup plus pointues», explique Didier Mamma.  Pour SAP, il s’agit donc de compléter son offre. Kxen côtoiera ainsi la solution BO Predictive Analysis (il n'y pas de recouvrement entre les offres, assure SAP). Les outils Kxen s'intègrent également à une vision plus globale de SAP : Ils seront certes associés à Hana, mais également à des briques de CEP (Complex Event Processing) - issues notamment de Sybase - pour «modéliser des événements et prendre ensuite des décisions en temps réel», assure Didier Mamma. Plus concrètement, SAP a également prévu une intégration de Kxen à ses solutions de détection et de gestion de fraudes, de gestion énergétique ou encore de CRM, développées sur Hana (respectivement Fraud Management, Smart Meter Analytics et 360 Customer).

Mais au delà de cette intégration, SAP récupère également avec le rachat de Kxen, des outils dont la vocation est de cibler les départements métiers (via la possibilité de créer rapidement des modèles prédictifs), avec une approche cloud marquée, tout en proposant une offre verticalisée. «Kxen est l'un des premiers à avoir packagé ses applications pour les dupliquer chez les clients», commente Didier Mama.

En mars dernier, la société avait d’ailleurs pris un premier virage en annonçant un déploiement de ses offres dans le cloud, accolées aux outils Salesforce. La société avait alors présenté Predictive Offers, déclinant son moteur d’analyse prédictive pour le CRM de Salesforce. Cette offre s’adresse aux agents des centres de contacts pour  détecter et prioriser des opportunités commerciales. Une première étape pour Kxen qui comptait à l’époque attaquer d’autres plates-formes Saas.

Pour approfondir sur Outils décisionnels et analytiques

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close