Violin Memory perd un nouveau dirigeant

Après son CEO Don Basile, le spécialiste du stockage Flash Violin Memory se sépare de son COO, Dixon R. Doll Jr. Le constructeur paie le prix d'un dernier trimestre calamiteux.

Après avoir perdu son emblématique CEO, Don Basile, limogé par le conseil d’administration à la mi-décembre, Violin Memory vient de se séparer de son directeur opérationnel, Dixon R. Doll Jr. Doll, comme Basile, était un ancien de Fusion-io. Comme Basile, il part fortune faite, puisque pour la seule année 2013 il aura gagné 450 000$ en salaire et primes et 4,5 M$ en actions. Il devrait aussi pouvoir exercer une large partie de ses stock-options. Son package de départ inclut aussi un an de salaire et de primes soit 450 000 $ additionnels.

Le départ de Doll s’inscrit dans le cadre de la reprise en main du constructeur après une introduction en bourse largement ratée et un dernier trimestre fiscal calamiteux qui a vu le spécialiste du stockage Flash perdre plus de 34 M$ soit plus que son chiffre d’affaires. Howard Bain, le président du conseil d’administration et CEO par Interim, a remercié Doll pour son rôle au cours des quatre dernières années, mais au vu de la récente performance opérationnelle de Violin, il n’est pas dit que la firme regrettera son COO.

Violin a indiqué disposer de réserves financières lui permettant de faire face à ses besoins pour les 12 prochains mois. La firme doit faire face à plusieurs recours collectifs (Class Action) pour fraude dans le cadre de son introduction en bourse. Elle se voit notamment reprocher d'avoir dissimulé l'impact du "shutdown" fédéral américain sur son activité...  Introduite en bourse à 9$, l’action Violin était tombée à 2,5$ peu de temps après l’annonce des résultats du dernier trimestre. Depuis le limogeage de Basile, elle s'est redressée et approche les 4$.

Pour approfondir sur SAN et NAS

- ANNONCES GOOGLE

Close