Violin Systems acquiert les baies de stockage ISE de X-IO

Le constructeur, jusqu'alors concentré sur le marché du stockage flash à hautes performances, a racheté la division X-IO Storage de X-IO. Les baies ISE du constructeur devraient permettre à Violin de compléter son catalogue avec une offre de systèmes de stockage de milieu de gamme.

Quelques jours à peine après avoir annoncé le lancement de ses nouveaux systèmes de stockage Flash haut de gamme, Violin Systems a officialisé l’acquisition de la division stockage de X-IO Technologies. L’accord devrait permettre à Violin de compléter son offre de systèmes SAN à hautes performances par une ligne de produits basée sur la plate-forme ISE (Intelligent Storage Element) de X-IO, plus adaptée aux besoins de milieu de gamme.

Dans le cadre de cette transaction, X-IO va se séparer de sa division X-IO Storage, reprise par Violin Systems, et va conserver son activité hyperconvergée Axellio, dont les équipements ciblent le marché du stockage en bordure et de l’IoT

Selon le PDG de Violin Systems, Mark Lewis, les systèmes 100 % Flash et hybrides de la famille ISE viendront compléter son offre actuelle. Une prochaine génération de produits de stockage combinant les technologies d’ISE et de Violin devrait voir le jour dans la seconde moitié de l’année 2019. Cette nouvelle famille devrait notamment tirer parti des fonctionnalités de déduplication de X-IO, qui d’après Violin nécessitent moins de ressources matérielles que ses concurrents.

Avec les baies Flash et hybrides ISE, Violin vise le marché du milieu de gamme

Historiquement, Violin s’est concentré sur le marché des grands comptes, tandis que X-IO s’est fait un nom sur le marché des PME et des ETI. Selon Mark Lewis les offres des deux constructeurs sont complémentaires. « Il y a une bonne complémentarité des offres sur le marché, et nous pensons qu’il y a aussi une complémentarité technologique avec X-IO, ce dernier ayant un excellent produit offrant un bon rapport qualité-prix, tandis que les baies de Violin visent la performance extrême ». Une trentaine d’employés de X-IO rejoindront Violin, ce qui portera l’effectif du constructeur à une centaine de salariés.

Mark Lewis est le CEO de
Violin Systems

Bill Miller, le PDG de X-IO, a expliqué qu’il savait qu’il y avait de fortes chances que X-IO Storage soit vendu, lorsqu’il a divisé la firme en deux divisions. « J’imaginais qu’on les séparerait à un moment donné », dit-il. « Au début, il était logique d’incuber Axellio au sein de X-IO, mais j’ai essayé de trouver un moyen d’atteindre une taille critique dans le domaine du stockage chez X-IO. Cela a du sens de regrouper nos activités de stockage avec celles de Violin, afin de lui donner une plus grande échelle et une plus grande force ainsi que d’étoffer sa gamme de produits pour lui permettre d’être plus compétitif sur ce marché. Vous avez vraiment besoin de taille, d’échelle et de capital pour être compétitif sur le marché du stockage ».

Miller a déclaré que le marché des produits edge et HCI (infrastructure hyperconvergée) n’en était encore qu’à ses balbutiements, bien qu’il progresse à un rythme rapide. « Je pense qu’il y a un coup à jouer pour une startup sur ce marché, et c’est ce qu’Axellio est maintenant, une startup » dit-il. Miller restera le PDG d’Axellio et siègera au sein du conseil d’administration de Violin.

Lewis et Miller ont envisagé de combiner complètement les deux sociétés, mais ont décidé que l’accord actuel permettrait aux deux fournisseurs de mieux se concentrer sur leurs marchés respectifs. « Violin dispose d’une technologie robuste et mature sur les marchés à forte croissance existants, et nous devons nous y concentrer », a déclaré M. Lewis.

« Nous souhaitons nous concentrer sur les segments de la performance et du rapport qualité-prix sur le marché du stockage. Nous voulons être présents sur le segment de la performance avec une offre de type Tier 0 et étendre notre présence vers le bas du marché ». Il a expliqué qu’Axellio œuvrant sur un marché émergent, celui de l’IoT et de l’informatique de bordure (« Edge »), l’intégrer dans Violin aurait risqué de faire perdre son focus à la fois à Violin et à Axellio. 

Les capacités de réduction des données des baies ISE sont selon lui, très complémentaires aux capacités de gestion avancée de la mémoire NAND de Violin. « Nous parlons de construire un produit qui peut être quatre à cinq fois plus rapide que n’importe quelle baie 100 % Flash majeure sur le marché, tout en étant 40 % moins cher », a-t-il indiqué.

Deux entreprises qui sortent de passes difficiles 

Violin et X-IO ont tous les deux eu des moments difficiles ces dernières années. Violin Systems est l’héritier de Violin Memory, qui a déposé le bilan en 2017 avant d’être racheté par Quantum Partners LP, un fonds d’investissement géré par Soros Fund Management LLC. Violin a été un pionnier du stockage 100 % Flash avec ses baies à très hautes performances. Mais la firme a tardé à développer une offre riche de services logiciels (compression, déduplication, snapshot, réplication) autour de ses baies et s’est rapidement trouvée en difficulté face à la concurrence montante des acteurs traditionnels du stockage.

Son OS avancé Concerto OS est sorti trop tard pour lui éviter la faillite et seul le rachat par Quantum LP lui a évité de disparaître. Lewis, un vétéran de l’industrie - il a longtemps été le CTO d’EMC -, a pris la direction de Violin en juin dernier, et explique que le fournisseur est « essentiellement une startup ».

X-IO Technologies, de son côté, a également connu des temps difficiles au cours des dernières années. Après d’importantes pertes d’exploitation, le constructeur s’est réorganisé en 2016 après avoir reçu environ 10 M$ suite au placement d’actions auprès d’investisseurs individuels et institutionnels. C’était un an après que la société d’investissement privée de Miller, PV Ventures, ait fourni le capital d’amorçage. 

X-IO Technologies a débuté sous le nom de XIOtech en 1997 avant d’être racheté par Seagate en 1999 pour en devenir la division stockage. Seagate a rendu son indépendance à XioTech en 2002. Les baies ISE de XioTech sont initialement le fruit des travaux de l’Advanced Storage Architecture Group de Seagate, que Xiotech a acquis en 2007. Xiotech est devenu X-IO en 2011.

Il est à noter que X-IO et Violin ont un « héritage » en commun. Les deux constructeurs ont à un moment ou à un autre collaboré avec Falconstor pour bâtir leur pile logicielle. L’OS Concerto OS de Violin est ainsi basé sur le code source du système de stockage de Falconstor, que Violin a ensuite considérablement modifié.

De son côté, X-IO a noué un partenariat avec FalconStor en 2014 pour revendre sa technologie ainsi que ses baies ISE. Le constructeur n’a depuis jamais indiqué si les fonctionnalités avancées de ses ISE 900 G4 étaient ou non le fruit d’une coopération avec Falconstor. Seul indice, Bill Miller, le CEO de X-IO, est toujours membre du conseil d’administration de l’éditeur.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close