David Goulden devient CEO d'EMC

L'ex-directeur financier d'EMC, dont le rôle s'était élargi depuis 18 mois, est nommé CEO de la division Information infrastructure d'EMC, qui gère les offres de stockage du constructeur.

David Goulden poursuit son ascension. EMC Corp vient en effet de promouvoir son ex-directeur financier, qui dirigeait de facto l’activité stockage de la firme depuis près de 18 mois, en le nommant hier CEO de l’activité « Information Infrastructure » d’EMC (EMC II), celle dans laquelle est logée le coeur de métier historique du groupe, le stockage.

Les 4 CEO d'EMC Corp - de gauche à droite : Paul Maritz (Pivotal), David Goulden (EMC II), Joe Tucci (EMC Corp.) et Pat Gelsinger (VMware)

David Goulden est la quatrième personne du groupe à détenir un titre de CEO. Joe Tucci, conserve en effet la fonction de président et de CEO d’EMC Corp, la structure centrale qui chapeaute EMC II, VMware et Pivotal. Pat Gelsinger, de son côté est CEO de VMware et Paul Martiz, CEO de Pivotal (Art Covielo, l’ex CEO de RSA Security, n’a plus qu’un poste de vice-président exécutif dans l’organisation d’EMC).

“Au cours de l’année écoulée, David a fait un boulot phénoménal à la tête de la division Information Infrastructure d’EMC », a expliqué Joe Tucci. Un constat juste, mais neutre, qui ne règle toujours pas la question de la succession du patron d’EMC. Un patron qui a passé la barre des 65 ans et devrait en principe laisser les clés de la société à l’un des trois CEO « divisionnaires » dans le courant de l’année.

Goulden, en lice pour succéder à Joe Tucci

Des trois, Goulden est celui qui a aujourd’hui le plus d’ancienneté. Agé de 54 ans, il est entré chez EMC il y a 11 ans, après avoir travaillé pour Unisys puis Getronics. D'abord en charge des ventes aux USA, puis en charge du marketing et des nouvelles activités, il a joué un rôle important dans la stratégie d’acquisitions de la firme avant d’en prendre la direction financière pendant 7 ans. A la mi-2012, son rôle s'est élargi et Goulden s'est vu confier la fonction de COO (qui chapeaute la direction des ventes, des services du marketing et des fonctions administratives). 

Cet Anglais discret est un vrai touche à tout passé par l'ensemble des fonctions d'une entreprise. Goulden a un diplôme de physique de l’université de Durham (au Sud de Newcastle en Angleterre) et a obtenu son MBA à l’université de Cranfield (à l’est de Bletchley, une ville du nord de Londres connue pour Bletchley Park, le centre où Alan Turing et ses pairs ont travaillé au déchiffrement des messages durant la seconde guerre mondiale). Plutôt discret dans son rôle de CFO, Goulden s’est montré à l’aise dans ses nouvelles fonctions et s’est notamment révélé être un présentateur plutôt compétent lors des  récents événements organisés par EMC. S’il n’a pas toute l’aisance sur scène d’un Paul Maritz, il n’en a pas non plus le côté cassant lors des sessions de questions et réponses. Et il est autrement moins tendu et monotone sur scène que Pat Gelsinger (qui a par contre pour lui l’aisance technique que lui procure son passé de CTO chez Intel).

La course entre les trois dirigeants pour la succession (si l’on peut parler de course…) continue donc, mais pour remplacer Joe Tucci à la tête d’un EMC qui s’est largement transformé au cours des dix dernières années, devenant au passage l’une des « holding » high tech les plus performantes du secteur. Goulden semble plus que jamais tenir la corde…

Pour approfondir sur Recrutement

- ANNONCES GOOGLE

Close