EMC : D. Goulden laisse son poste de CFO, pour se concentrer sur son poste de CEO d'EMC II

David Goulden, très longtemps directeur financier d'EMC, vient d'abandonner ce poste pour se concentrer sur son rôle de CEO de la division stockage, EMC II, sous la pression croissante de ses concurrents.

David Goulden, le directeur financier d’EMC Corp et CEO de l’entité stockage du groupe, EMC Information Infrastructure (EMC II), vient d’abandonner son poste de directeur financier de la fédération EMC pour se consacrer exclusivement à son rôle de CEO de la division stockage ; à l’instar de ses homologues, Pat Gelsinger pour VMware et Paul Maritz pour Pivotal.

Il sera remplacé dans son rôle de CFO par Zane Rowe. Rowe était jusqu’alors patron des ventes Amérique du Nord d’Apple et avait précédemment été directeur financier de United Continental Holdings, la structure issue de la fusion des deux compagnies aériennes United et Continental.

Rowe ne devrait pas chômer à son nouveau poste, EMC étant sous la pression d’actionnaires activistes dont le fonds Elliott Management, dont l’objectif est de contraindre EMC à se séparer de VMWare pour « créer plus de valeur pour les actionnaires ». Là où Joe Tucci met l’accent sur les avantages de la fédération EMC en matière de stratégie industrielle, Elliot ne voit que les inconvénients d’un effet de holding qui minore la valorisation de l’attelage EMC/VMware/Pivotal.

Rowe arrive aussi à quelques mois du départ annoncé de Joe Tucci, ce dernier n’étant en poste que jusqu’en février 2015 – à moins de prolonger une fois de plus son mandat à la tête de l’entreprise.

Notons côté Goulden, que son recentrage sur EMC II se fait alors que la firme est sous la pression de ses concurrents sur le marché du stockage. Lors d’un récent événement à Budapest, HP indiquait ainsi avoir repris 6 points de parts de marché à EMC, sur le segment de l’entrée milieu de gamme (gammes VNX chez EMC et 3Par chez HP) au cours du dernier trimestre dans la zone EMEA. Sur le même segment de marché, EMC est aussi confronté à l’agressivité de concurrent comme Nimble, Tegile ou Tintri aux Etats-Unis et plus récemment en Europe. Dans le même temps, le haut de gamme est confronté à la montée en puissance des acteurs du stockage Flash tels que Violin, Pure Storage ou SolidFire. Enfin, EMC, comme tous ses homologues du stockage traditionnel, est aussi confronté à la popularité croissante du stockage en cloud. Autant de problèmes qu’il revient à David Goulden de régler…

A l'échelle hexagonale, Christian Hiller qui est revenu en France  la demande de Joe Tucci après avoir assumé plusieurs postes à portée mondiale chez EMC est confronté aux mêmes défis : érosion du haut de gamme sous la pression des acteurs du Flash et celle d'acteurs plus traditionnels comme HP et Hitachi et pertes de parts de marché sur le mid range du fait de la montée en puissance de 3Par, et du succès de NetApp en France. Avec un problème additionnel : le marché français est aujourd'hui considéré comme le  plus agressif de tous les marchés européens en matière tarifaire, du fait de l'érosion des prix et des marges liée  à la crise, de la pression sur les prix mise par les clients et de la pression concurrentielle générale. Au point qu'un grand acteur du stockage qualifiait récemment le marché hexagonal du stockage et de l'infrastructure de marché de fous...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close