La parlement européen valide le programme e-santé de Bruxelles

Les députés du parlement européen ont approuvé le vaste plan d’action proposé par la Commission européenne censé favoriser l’émergence des technologies et des programmes de e-santé dans les états membres.

Une avancée dans la e-Santé en Europe. Les députés du parlement européen ont approuvé le vaste plan d’action proposé par la Commission européenne censé favoriser l’émergence des technologies et des programmes de e-santé dans les états membres en s’attaquant « aux entraves à une utilisation massive des solutions numériques dans les systèmes de santé en Europe », comme l’indique Bruxelles.

Ce plan, annoncé en décembre 2012, vise ainsi à mettre en place certaines actions pour accélérer le changement dans les soins de santé et à les améliorer davantage en « clarifiant les domaines où subsiste une insécurité juridique, à renforcer l’interopérabilité entre les systèmes" - un point clé dans le programme - et « en donnant aux patients une position centrale au moyen d'initiatives liées à la gestion personnelle de la santé et en soutenant la recherche en médecine personnalisée », affirme la Commission dans son annonce de décembre 2012. Ce plan entend également étendre les déploiements de la télémédecine, à favoriser l’accès des patients à leurs données de santé et à travailler à l’intéropérabilité. A ce titre, des travaux sur des standards et sur un cadre d’intéropérabilité seront effectués par Bruxelles.

« En particulier, je salue l’insistance du Parlement sur l’importance de l’intéropérablité dans les systèmes de e-santé et sur la nécessité de la Commission de prendre un rôle de premier ordre dans la mise en place de standards internationaux et dans un framework d’intéropérabilité EU eHealth Interoperability Framework », explique Neelie Kroes, la vice président de la Commission européenne dans un communiqué.

Selon Bruxelles, le marché mondial de la télémédecine est passé de 9,8 Md€ en 2010 à 11,6 Md€ en 2011. Celui de la m-santé devrait atteindre 17,5 Md€ en 2017.

Pour approfondir sur Secteur public

L’Etat injecte 23 M€ dans l’e-santé Dans le cadre des investissements d’avenir du Grand Emprunt, Marisol Touraine, ministre des affaires sociales et de la santé, Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif, Fleur Pellerin, ministre déléguée aux PME, à l’innovation et à l’économie numérique et Louis Gallois, commissaire général à l'investissement, ont annoncé les 14 projets sélectionnés dans le 2e appel à projet portant sur la e-santé. Cet appel à projet portait sur le «développement de services numériques pour la santé et l’autonomie», son intitulé. Ces 14 projets, qui représentent un investissement total de 57 millions d’euros, recevront ainsi un financement de l’Etat de 23 millions d’euros via des subventions s’échelonnant de 300 000 à 4 millions d’euros par projet.

- ANNONCES GOOGLE

Close