Intel va réduire de 5% son effectif mondial en 2014

Victime d’un marché des PC en baisse continue, et d’un retard dans la mobilité, Intel va "ré-ajuster" ses activités et devrait supprimer quelque 5 400 postes dans le monde.

Intel resserre un peu plus les boulons. Le n°1 des semi-conducteurs a annoncé son intention de supprimer 5% de ses effectifs mondiaux en 2014. Une réduction de voilure pour le Californien annoncée au lendemain de la publication d’une baisse du chiffre d’affaires et du bénéfice du groupe pour 2013. Intel a en effet annoncé un recul de 1% de son CA et de 13% de ses bénéfices en 2013. Même si sur les trois derniers mois de l’année, le groupe a tout de même entrevu une forme de « stabilisation » de ses activités liées au PC, il apparait que la firme de Santa-Clara subit les affres d’un segment qui ne cesse de reculer.

Quelques jours avant la publication de ses résultats, Intel avait confirmé qu’il n’ouvrirait pas son usine ultra-moderne d’Arizona qui aurait du être dédiée à la fabrication des puces de dernière génération du groupe, gravées en 14 nm. Les quelques 1 000 salariés recrutés pour ce site ont été ré-affectées sur des sites voisins du groupe.

Auprès de l’AFP,  Chris Kraeuter, porte-parole d’Intel, a indiqué s’attendre « à ce que (le) nombre de salariés baisse d'environ 5% d'ici la fin de l’année ».  Quelque 5 400 emplois seraient ainsi concernés, mais a-t-il encore ajouté auprès de nos confrères de Computerworld, ces coupures pourraient aussi intervenir dans le cadre de redéploiement vers d’autres activités, de départs à la retraites et de programmes de départs volontaires, confirmant un taux d’attrition moyen de 4% par an. Fin 2013, le groupe employait 107 600 personnes.

Dans ses prévisions pour 2014, Intel a indiqué tabler sur des revenus relativement stables.

Pour approfondir sur Processeurs et composants

- ANNONCES GOOGLE

Close