Microsoft fait mieux que prévu au 2e trimestre

Microsoft a publié des résultats supérieurs aux attentes, du fait des ventes de sa Xbox et des Surface, et de la croissance de ses activités sur le segment professionnel.

Pour le deuxième trimestre de son exercice 2014, Microsoft a publié des résultats supérieurs aux attentes du marché, dopés notamment par les ventes de sa Xbox et des tablettes Surface, ainsi que par la croissance de ses activités sur le segment professionnel. Sur la période, qui correspond aux trois derniers mois de 2013, l’éditeur de Redmond a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 14%, à 24,52 Md$, pour un bénéfice net de 6,56 Md$, en progression de 2,8% sur un an.

Si Steve Ballmer, l’actuel Pdg sur le point de quitter le groupe,  y voit une conséquence de la stratégie « Devices + Services » qu’il a lui-même initiée, la CFO du groupe Amy Hood, évoque quant à elle la discipline du groupe en matière de coût et d’exécution, au sein d’une entreprise qui se transforme.

Dans le détail, les activités  « Devices and Consumers » ont progressé de 13% pour atteindre 11,9 Md$. Les ventes de tablettes Surface ont ainsi doublé d’un trimestre à l’autre, du fait notamment des fêtes de fin d’année (passant de 400 M$ à 893 M$ ce trimestre) et celles des consoles Xbox ont atteint 3,9 millions d’unités. Les ventes de Windows continuent de souffrir de la crise des PC avec notamment un recul des ventes OEM de 3%.

Ce recul est surtout dû au segment grand public, sur lequel les ventes de l’OS ont chuté de 20 % sur la période, alors que les ventes pour le segment des entreprises ont enregistré une hausse de 12%. La  troisième hausse séquentielle consécutive, a d'ailleurs rappelé Amy Hood lors de la conférence pour les analystes. Et de souligner que ce segment a bénéficié « d’un meilleur environnement macro-économique » et d’un cycle de renouvellement provoqué par le fin du support de XP.

Sur le segment professionnel, les ventes ont globalement progressé de 10% à 12,6 Md$. Il est à noter la forte croissance des services Cloud du groupe. Sans citer de chiffres réels, les ventes d’Office 365, de services Azure et de Dynamics CRM auraient tout simplement doublé.
La partie vente de licences pure, le modèle traditionnel et historique du groupe, reste toutefois le choix de la plupart des entreprises. Cette activité a progressé de 7% sur la période, alors que les ventes de services cloud et autres services aux entreprises ont cru de 28% à 1,8 Md$, a indiqué Chris Suh, en charge des relations avec les investisseurs chez Microsoft, lors d’une conférence.

Microsoft a aussi annoncé une croissance à deux chiffres de System Center. Même constat pour la gamme SQL Server, dopée par les ventes en hausse de plus de 25% de l’édition Premium du serveur de base de données. Les ventes aux entreprises d’Office, quant à elles, ont progressé de 10%. Sur le grand public en revanche, elles chutent de 24% dans le modèle traditionnel de licences. La firme de Redmond y voit là un effet des ventes en berne des PC. Mais nuance-t-elle, une partie des utilisateurs auraient également migré vers Office 365 Home Premium - Office 365 pour le grand public - (et ce à hauteur de 16 points).

Peu de détails enfin sur les outils Sharepoint, Lync ou Exchange. L'éditeur a néanmoins indiqué que les ventes de Lync avaient progressé de 25%.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close