Microsoft : les trimestriels montrent une très forte dynamique pour Azure et Teams

Microsoft annonce une croissance de 50 % pour Azure et met en lumière l’intégration entre Teams et ServiceNow, Workday, SAP. Et même avec Salesforce.

Microsoft a annoncé un « trimestre record » lors de ses résultats financiers ce 26 janvier. Ces résultats ont été tirés par le cloud, dont les revenus ont augmenté de 34 %. Le chiffre d’affaires global du numéro 1 mondial du logiciel s’élève à 43,1 milliards de dollars, en hausse de 17 %.

Suite de l'article ci-dessous

Dans sa déclaration aux analystes, reprise sur le site Seeking Alpha, la directrice financière Amy Hood confirme que la transformation numérique entraînait une « demande soutenue » pour les offres hybrides et de cloud de Microsoft.

« Nous avons constaté une forte consommation d’Azure ainsi qu’une plus grande utilisation de Teams, de Power Platform et de nos offres avancées pour la sécurité et la conformité », a-t-elle déclaré.

Microsoft revendique un chiffre d’affaires de 14,6 milliards de dollars pour son activité Intelligent Cloud, en augmentation de 23 % par rapport à l’année précédente. Quant au d’affaires d’Azure, il a décollé de 50 %.

L’activité autour d’Office a elle aussi progressé, +11 % et les revenus d’Office 365 ont bondi de 21 %.

« Dans notre secteur grand public, nous nous attendons à ce que la demande de PC et d’outils de productivité reste forte. »
Amy HoodDirectrice financière, Microsoft

La société a aussi bénéficié de la demande pour les PC pendant la pandémie. Amy Hood estime que cette demande a entraîné une croissance de 1 % des licences Microsoft Windows. « Dans notre secteur grand public, nous nous attendons à ce que la demande de PC et d’outils de productivité reste forte », prévoit-elle. La fin du support de Windows 7 devrait également soutenir cette demande.

Sur Azure, le PDG Satya Nadella avance que les points différenciants de Microsoft résident dans son ouverture, dans sa capacité à faire de l’hybridation et dans son intégration avec toutes les autres couches de la pile Microsoft, dont GitHub, Teams et Power Apps.

Au cours de cette conférence, le PDG est revenu sur Teams en tant que plate-forme d’intégration et pas en simple outil de visio-messagerie instantanée-fils de discussions. Prenant l’exemple d’un employé en magasin dans la distribution : « Il y a une application de planification des équipes, une application pour les stocks pour mobile [qui sont] des PowerApps, avec derrière une intégration dans Dynamics et dans d’autres applications SaaS, comme Workday, SAP, ServiceNow et même Salesforce », illustre-t-il.

« Toutes ces applications s’intègrent très rapidement dans Teams. C’est la puissance de Teams en tant que plate-forme. Il ne s’agit plus seulement de la collaboration pour les seuls travailleurs de la connaissance. En fait, il s’agit plutôt de travailleurs de la connaissance qui collaborent avec et qui permettent aux travailleurs sur le terrain de participer au workflow [globale] avec des outils numériques, plutôt que d’être déconnectés [et à part] ».

Plus largement, Microsoft estime que c’est la technologie qui va tirer la transformation des entreprises dans les années à venir. Et donc la demande pour l’IT. « La performance économique de chaque entreprise dans la décennie qui vient sera déterminée par la vitesse de leur transformation numérique. Nous [Microsoft] innovons dans tous les domaines de la technologie pour aider nos clients, quel que soit leur secteur d’activité, à créer le plus rapidement possible de la valeur, à accroître leur flexibilité et à réduire leurs coûts » synthétise Satya Nadella.

Pour approfondir sur Editeurs

Close