Microsoft dépasse les 50 milliards de dollars de chiffre d’affaires dans le cloud

Le géant du logiciel pèse aujourd’hui plus de 140 milliards avec un taux de croissance insolant (+14%) en pleine crise économique. Preuve, pour son PDG, que le numérique est au cœur du « nouveau monde » en train de naitre.

Microsoft a annoncé un chiffre d'affaires de 38 milliards de dollars au quatrième trimestre 2020, en augmentation de 13 % par rapport au même trimestre 2019 (mais avec un fort recul du résultat net de 15 %, à 11,2 milliards de dollars, en grande partie dû à des opérations financières).

Suite de l'article ci-dessous

Côté de produits, la division Productivity and Business Processes a enregistré un chiffre d'affaires de 11,8 milliards de dollars, + 6 % par rapport à l'année précédente. Office 365 a progressé de 19 %, Dynamics de 13 % et les revenus de LinkedIn de 10 %. Les résultats de Microsoft Intelligent Cloud ont augmenté de 17 %, à 13,4 milliards de dollars, et ceux d'Azure de 47 %.

Lors de sa conférence aves les analystes financiers (publiée sur Seeking Alpha), la directrice financière Amy Hood a souligné que les revenus cloud de Microsoft sur le trimestre avaient augmenté de 30 %, à 14,3 milliards de dollars.

« Notre cloud a dépassé les 50 milliards de dollars sur l’année pour la première fois de notre histoire », s’est-elle félicitée. « Et ce trimestre, notre booking (NDR : revenus anticipés en fonction des signatures de contrats) a été meilleur que prévu, avec une croissance de 12% d'une année sur l'autre. »

Satya Nadella, PDG de Microsoft, a commenté ces très bons résultats malgré un contexte économique morose et incertain en expliquant que « les cinq derniers mois ont montré clairement que le degré de maturité technologique est la clé de la résilience des entreprises. Les organisations qui se dotent de leurs propres capacités numériques se remettront plus rapidement et sortiront plus fortes de cette crise », prédit-il.

« Les organisations qui se dotent de leur propres capacités numériques se remettront plus rapidement et sortiront plus fortes [que les autres] de cette crise »
Satya NadellaMicrosoft

A la question de savoir si Microsoft constatait ou non une forte demande pour des projets IT de grande envergure - étant donné que le PIB mondial devrait diminuer cette année en raison de la pandémie de Covid-19 – le PDG confirme que « au moins ce que nous avons appris, c'est que le numérique n'est plus considéré comme une simple base technologique pour de nouveaux projets, il devient la clé de la résilience et de la continuité des métiers ».

« Quand je pense à la transformation numérique aujourd’hui, je la divise en deux grands pans », continue-t-il.

Le premier est « ce que Microsoft peut faire pour aider n'importe quelle entreprise à être plus résiliente - qu'il s'agisse de faire à peu près tout à distance, de simuler à peu près tout, ou d'automatiser tout ce que vous voulez. Ce sont les choses qui, à mon avis, vont progresser ».

Le deuxième pan concerne la manière dont les organisations s’adapteront à la nouvelle normalité d’un monde à réinventer, avec du sans contact, plus de commerce en ligne et des chaînes d'approvisionnement repensées.

Au total, le chiffre d’affaires 2020 de Microsoft s’élève à 143 milliards de dollars (contre 125 en 2019) pour un résultat net de plus de 44 milliards (contre 39 en 2019). Soit des croissances respectives de 14% et 13%. A l’évidence, la petite entreprise de Satya Nadella ne connait pas la crise.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close