IBM Next Mail : le futur du mail selon IBM

Plus visuel, social et analytique, IBM veut explorer une « conception alternative » des outils collaboratifs en rupture avec ses produits actuels. Des outils qui seront par ailleurs regroupés sous la marque « IBM Connections » pour mieux concurrencer les offres unifiées de Microsoft ou de Google.

Jusqu’à aujourd’hui, les outils de messageries d’IBM proposaient une interface utilisateur classique, avec une colonne à gauche pour les différents dossiers (boite de réception, brouillons, poubelle, etc.) et une fenêtre principale pour la liste des mails et leur prévisualisation. Quant aux messages, ils s’ouvraient dans un nouvel onglet. Bref, des outils régulièrement dépoussiérés, mais toujours classiques, comme en témoignent les UI « à la Outlook » d’IBM SmartCloud Notes et d’IBM Notes (ex Lotus Note).

 

IBM SmartCloud Notes

Mais ça, c’était avant.

Depuis mercredi, IBM a en effet dévoilé son nouveau concept de messagerie, «IBM Mail Next ». Il ne s’agit pas cette fois-ci d’un toilettage mais bien d’une refonte complète, en rupture totale avec le passé. Chez IBM France, on précise même que « ce n'est pas une nouvelle version de messagerie, mais une conception alternative additionnelle au mail et aux interactions sociales de l'individu ». Récapitulant les annonces faites lors de la première journée de la conférence IBM Connect 2014, Jeff Schick, VP Social Software chez Big Blue, n’a de son côté pas caché qu’il s’agissait là de la nouveauté la plus importante à ses yeux.

Concrètement, dans IBM Next Mail tout est plus visuel, plus clair et centralisé.

 

IBM Next Mail

 

En haut de cette interface, des miniatures avec photos listent les contacts « VIP » et indiquent pour chacun d’eux le nombre de mails reçus et non lus. Juste en dessous, une deuxième zone résume l’agenda sous forme de lignes de temps, complétées sur la droite par une « tuile » indiquant le prochain évènement à venir et les participants attendus (la tuile tourne sur elle-même quand on clique dessus pour donner les informations pratiques – téléphones, adresse, etc.).

Enfin, en bas de l’écran, les « actions en cours » (documents que l’on a demandés, mails à traiter ou relectures à faire, etc.) sont affichées sous forme de post-it.

« Le but [ de cet agencement] est de ne plus être "déficitaire" par rapport à ses mails », explique Jeff Schick.

Cette nouvelle politique de design visuel s’applique également à la gestion des contacts. Un clic sur la miniature d’une personne affiche les possibilités d’interactions : mail, chat, visio-conférence, invitation à un évènement ou partage de documents.

La version dévoilée n’a pas montré de fonctionnalité de gestion de présence. Mais « le packaging global de IBM Mail Next n'est pas déterminé », nous précise IBM France. Au contraire, « dans cette vision d'interactions étendues, la fonction de présentiel de chat et de communication y sera certainement intégrée. Comme c'est déjà le cas dans IBM Notes 9 ».

Dans IBM Mail Next, il n’est par ailleurs plus question d’onglets. L’action choisie –par exemple consulter les mails échangés avec un contact ou en écrire un nouveau – se concrétise dynamiquement dans la même fenêtre.

Petit détail, mais qui montre qu’IBM a travaillé très en profondeur pour synthétiser les informations pertinentes pour les échanges, une fonctionnalité sur un fil entre plusieurs interlocuteurs peut résumer – via un arbre graphique – qui sont les participants, leurs liens et leur degré d’implication dans la discussion.

 

 

Autre idée testée, et très applaudie, une fonction « Mute » crée un filtre qui empêche l’affichage des mises à jour d’une discussion non-voulue. Limitant ainsi la pollution de la boite de réception.

A tout cela s’ajoutent une connexion possible au RSE (réseau social de l’entreprise) et un moteur de recherche pour retrouver mails, tâches et contacts sur un sujet donné.

Enfin, Big Blue nous a confirmé un point effleuré par Jeff Schick lors de sa présentation : IBM Mail Next intégrera une réelle « dimension Analytics ». Par exemple, en filtrant les mails et les contenus pour les ajouter automatiquement à une tache en cours.

Qu’adviendra-t-il d’IBM Notes et de Smart Cloud Notes ? Bénéficieront-ils de ce concept ? Les choses ne semblent pas encore totalement définitives mais chez IBM France, on indique clairement que « IBM Mail Next […] ne remet pas en cause IBM Notes dans ses différentes déclinaisons. […] L'utilisateur doit pouvoir choisir son expérience. Un peu comme iNotes qui n'a pas remplacé Notes ».

La première beta publique d’IBM Mail Next – « nom de code qui ne présume pas de l'appellation définitive » - est attendue pour le premier semestre 2014. Sa sortie officielle, pour la fin de l’année.

Une bannière « IBM Connexions »

En complément de ce concept, Jeff Schick a annoncé que tous les produits de collaborations d’IBM allaient être regroupés sous la marque ombrelle « IBM Connections » (qui était jusqu’ici le nom du RSE de l’éditeur). Sont concernés : Notes, Sametime (messagerie instantanée et outil de conférence web), IBM Docs et bien sûr Connections (ainsi que son module de gestion documentaire « Connections Content Manager »).

Le tout fait éminemment penser au trio Office 365 / Lync / Yammer de Microsoft, ou dans une moindre mesure à l’offre 100 % Cloud Gmail/GTalk/Agenda/Google+ de Google. Deux offres, elles aussi sous marques ombrelles (Office 365 et Google Apps for Business), qu’IBM semble clairement décider à concurrencer avec ce nouveau concept et ce regroupement marketing.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close