IBM veut renouveler l’e-mail en entreprise

Le groupe s’apprête à proposer une application mobile rassemblant e-mail, agenda, partage de fichiers, messagerie instantanée ou encore réseaux sociaux, mâtinée d’une pincée d’analytique, pour offrir une nouvelle approche des communications électroniques d’entreprise.

Certains voulaient le supprimer, d’autres veulent donner un second souffle au courrier électronique. C’est ainsi le cas d’IBM qui vient de présenter Verse, une approche « largement différente de l’e-mail d’entreprise » qui doit « intégrer les nombreuses manières dont les employés communiquent chaque jour – via e-mail, réunions, agendas, partage de fichiers, messagerie instantanée, mises à jour sur les réseaux sociaux, conversations vidéo, et bien plus encore – au sein d’un unique environnement collaboratif. En particulier, Verse se veut être le « premier système de messagerie […] qui permet aux utilisateurs de pointer et de retrouver les informations spécifiques qu’ils cherchent au sein de tous les types de contenus présents dans leur e-mail. » Pour cela, la solution d’IBM doit s’appuyer sur des capacités analytiques assurant notamment la mise en évidente « des actions les plus critiques pour la journée », ainsi que l’apprentissage automatique des « préférences et priorités uniques » des employés avec le temps. Et les entreprises adoptant Verse devraient pouvoir, à terme, y intégrer optionnellement Watson pour lancer des requêtes.

 

Dans un communiqué, IBM met ainsi Verse en perspective avec d’autres annonces, comme son partenariat avec Apple pour « développer une nouvelle classe d’applications métiers spécifiques et transformer la mobilité d’entreprise », ou encore le lancement de Watson Analytics en septembre, et celui de Navigator, en octobre, dans le domaine du travail collaboratif. Et Bob Picciano, vice-président sénior d’IBM en charge de la division Information and Analytics, d’expliquer que « la convergence des technologies de l’analytique, du Cloud, des réseaux sociaux et de la mobilité ne changent pas uniquement nos vies personnelles, mais changent également en profondeur la manière dont nous travaillons. »

Verse apparaît en fait comme le résultat concret des efforts qu’IBM avait présentés en janvier dernier sous le terme « IBM Mail Next », une refonte complète en rupture avec les concepts traditionnels de la messagerie électronique. Et de rappeler ainsi les efforts d’autres, à commencer par Microsoft avec ses efforts d’intégration entre Office 365, Skype, ou encore Yammer, dont Delve, la fonctionnalité de découverte d’informations partagées entre utilisateurs de la suite bureautique en ligne est l’un des derniers fruits.

Et l’on pense bien sûr également à Squared, tout juste présenté par Cisco, et qui vise à consolider messagerie instantanée, conférence audio et vidéo, et partage de contenus au sein d’une unique application de travail collaboratif, pour client lourd classique comme pour terminaux mobiles.

Et c’est encore sans compter avec ces applications mobiles de messagerie électronique qui, depuis plusieurs années, tendent de renouveler le genre, adoptant notamment une approche tâches plus que correspondance, à l’instar de Sparrow et de Mailbox. Le premier a d’ailleurs été racheté en 2012 par Google, tandis que le second est passé dans le giron de Dropbox en 2013.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close