ARM : +15% en chiffre d'affaires, -5% en bourse

Les excellents résultats 2013 du concepteur de processeurs ARM publiés le 4 février n'ont pas bridé le verdict des analystes, suscitant dès leur annonce, un plongeon de 10% du cours, avec une remontée de cinq points stabilisée depuis à la City.

Les excellents résultats 2013 du concepteur de processeurs ARM publiés le 4 février n'ont pas bridé le verdict des analystes, suscitant dès leur annonce, un plongeon de 10% du cours, avec une remontée de cinq points stabilisée depuis à la City. En cause, le paradoxe de la suprématie des architectures ARM sur le marché de la mobilité – smartphones et tablettes – qui, à la moindre stagnation relative des ventes, éveille la susceptibilité des investisseurs.

Ainsi, en dépit d'un bond de 15% du chiffre d'affaires au 4ème trimestre, et de 24% sur l'année 2013, passant le cap du milliard de dollars (1,12 Md$), avec une progression de 21% du nombre de processeurs ARM (sous licence IP) livrés (soit 10,4 milliards de composants au total vendus en 2013), il n'a pas échappé aux analystes que les ventes ciblées sur les smartphones haut de gamme (le Cortex A15) ont fléchi. Sans affecter pour autant la marge opérationnelle et les bénéfices (+32%).

Mais la relative saturation du segment de marché des smartphones n'inquiète pas outre-mesure le concepteur britannique. Lequel, à la faveur de l'ascendant qu'ont pris les ventes de tablettes sur celles des PC, compte bien garder son avantage sur Intel. Et conforter par ailleurs son positionnement offensif sur les marchés prometteurs de l'internet des objets, de l'électronique embarquée (notamment dans le domaine médical) et des serveurs « low power »

Pour approfondir sur ARM

- ANNONCES GOOGLE

Close