Emploi IT : une fin d'année contrastée

Alors que les entreprises du secteur restent optimistes et vont continuer à recruter dans tous les métiers de l'IT, le nombre de demandeurs d'emploi franchit un nouveau seuil à la hausse. Ces deux tendances ne sont pas forcément contradictoires.

Dans sa note de conjoncture trimestrielle pour le 4ème trimestre 2017, l'Apec souligne que la situation de l'emploi des cadres dans les activités informatiques est plus favorable qu'au 4ème trimestre 2016. 94 % des entreprises prévoient de recruter au moins un cadre pendant ce trimestre, soit 4 points de plus qu'au 4ème trimestre de l'année dernière. Ces chiffres sont à comparer à la moyenne tous secteurs d'activité confondus : 55 %, 3 points de moins par rapport au 3ème trimestre 2017 et identique au 4ème trimestre 2016.

Des recrutements plus nombreux que prévu

Du côté des recrutements, l'Apec souligne que plus de neuf entreprises sur dix (92 %) du secteur informatique ont recruté au moins un cadre au cours du 3ème trimestre 2017 alors qu'elles étaient 91 % à prévoir un tel recrutement. Soulignons que les recrutements réalisés au cours des trimestres précédents sont égaux ou supérieurs aux prévisions. Le plus grand écart a été de 5 points, observé au cours du 4ème trimestre 2016, 95 % des entreprises du secteur IT ont recruté alors qu'elles étaient 90 % à prévoir au moins un recrutement. Encore une fois, ces taux sont nettement supérieurs au taux moyen : 60 % des entreprises tous secteurs confondus ont recruté au moins un cadre au 3ème trimestre 2017. 

Toujours des tensions sur les profils pointus

Près d'une entreprise sur deux (47 %) recrute pour remplacer les départs. Cette gestion du turn-over est la première motivation des recrutements pour tous les secteurs autres que l'informatique. En IT, 73 % des entreprises recrutent pour faire face au développement de leur activité.

Le secteur se distingue également par le haut niveau de tension rencontré sur certains profils. Si ce niveau a baissé de 2 points par rapport au début de l'année 2016, 77 % des entreprises jugent encore que les recrutements sont difficiles. L'Apec explique : « les besoins en compétences pointues étant forts dans un contexte de digitalisation de l'économie ».

Un chômage en augmentation

Alors que ces chiffres, relatifs aux cadres, tendent plutôt à l'optimisme, ceux publiés par Pôle Emploi donnent une vision différente du marché du travail en informatique. En effet, le nombre de demandeurs d'emploi inscrits à Pôle Emploi dans la catégorie informatique a franchi pour la première fois la barre des 50 000 en août dernier. Ce seuil avait été frôlé en 2003 ; après la bulle Internet, on dénombrait alors 49 700 informaticiens demandeurs d'emplois. Une explication pourrait être liée à la période estivale, synonyme de fin de stage ou de CDD. Une autre explication est peut-être à chercher du côté de l'augmentation globale du nombre d'informaticiens. Selon Syntec Numérique, le secteur créerait 14 000 emplois nets par an.

Une dynamique confirmée

Quoi qu'il en soit, les chiffres publiés par RégionsJob sur les offres d'emploi diffusées au 3ème trimestre 2017 confirment que l'emploi dans le secteur informatique reste dynamique et en croissance. Les annonces ont progressé de 48 % pour le secteur IT par rapport au 3ème trimestre 2016. L'analyse par métier affiche une progression de 69 % pour les métiers d'ingénieurs IT, recrutés par les entreprises de tous les secteurs. En termes de région, l'Ile de France occupe la première place avec une progression de 73 % suivie de la Normandie (59 %) et de la Bretagne (57 %).

Pour approfondir sur Recrutement

- ANNONCES GOOGLE

Close