Cet article fait partie de notre guide: Sauvegarde et PRA : les roues de secours de votre IT

Unitrends : de la sauvegarde à la reprise après désastre automatisée

Spécialiste de la sauvegarde de données avec ses appliances intégrées, Unitrends propose une solution complète de reprise après désastre pour VMware, issue du rachat de PHD Virtual.

Après avoir racheté le spécialiste de la sauvegarde des environnements VMware PHD Virtual, Unitrends veut accélérer son développement en Europe. Créé il y a plus de 20 ans, Unitrends se positionne comme un spécialiste de la protection de données et de leur « restaurabilité ». Comme l’explique Kevin Moreau, le directeur général de la firme pour la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique), la société a enregistré 20 trimestres consécutifs de croissance avec une progression annuelle agrégée de 57% de son chiffre d’affaires au cours des 4 dernières années.

Fin octobre 2013, la société a été rachetée par Insight Ventures, une acquisition qui s’est peu de temps plus tard traduite par le rachat par Unitrends de PHD Virtual qui était aussi une société dans le portefeuille d’Insight. Suite à la fusion, la firme emploie désormais près de 300 salariés et devrait réaliser un CA de plus de 100 M$ en 2014. À travers le monde, le nouvel ensemble compte un peu plus de 10 000 clients. En Europe, la firme dispose d'un bureau à Londres depuis février 2013 et a également ouvert des bureaux en France et en Allemagne.

Le cœur de l’offre de la firme s’appuie sur 9 appliances de sauvegarde rackables offrant des capacités allant de 2,4 To utiles à 50 To de données utiles (avant  déduplication). Ces appliances intégrées embarquent la technologie de sauvegarde Unitrends Entreprise Backup de la firme et arrivent avec un système de licence tout compris qui permet aux clients de déployer la solution sans avoir à se préoccuper du nombre de serveurs ou de VM sauvegardées, et ce, quelle que soit la nature des applications à sauvegarder (il n’y a pas à payer à l’agent logiciel ou au nœud). Comme l’explique Kevin Moreau, les appliances Unitrends Backup offrent l’ensemble des applications attendues dans le domaine comme la sauvegarde, l’archivage de données, la réplication de site à site, ou la reprise instantanée pour les VM. Côté environnements systèmes, les plates-formes  Linux, Mac OS X, AIX, Solaris, iSeries, VMware vSphere et Hyper-V (avec gestion des fonctions de tracking des changements de blocs sur ces deux dernières plates-formes) sont supportées et des agents spécifiques sont disponibles pour des applications comme Oracle, Exchange, SharePoint… Il est à noter que pour les environnements virtualisés avec VMware ou Hyper-V, Unitrends propose de multiples options de restauration en cas de problème (P2P, V2P, P2V, et V2V).

Les appliances Unitrends embarquent des fonctions de compression et de déduplication globales de données – cette dernière combine des fonctions de déduplication inline et en mode post process selon les situations. Elles intègrent aussi des fonctions de quasi-CDP permettant de réduire le RPO (Recovery Point Objectives).

Il est intéressant de noter qu’Unitrends propose à ses clients un mode de sauvegarde vers le cloud qui permet de disposer d’une copie chiffrée des données sur le Cloud Unitrends avec une facturation à la capacité consommée. L’intérêt du service est de permettre à une appliance locale de répliquer ses données vers le cloud à des fins de reprise après désastre.

ReliableDR : une offre automatisée de reprise après désastre pour les environnements VMware vSphere

La fusion avec PHD Virtual a aussi permis à Unitrend de mettre la main sur le logiciel ReliableDR de l’éditeur. RDR se présente sous la forme d’une machine virtuelle prête à l’emploi pour les environnements virtualisés avec VMware et permet à Unitrends de proposer une solution tout en un de continuité de service applicatif dans l’environnement vSphere. Comme l’explique Carlos Escapa, en charge des produits de reprise après désastre de PHD Virtual, ReliableDR permet à l’éditeur de proposer une nouvelle technologie qui orchestre la récupération des applications. « Nous appelons notre approche la disaster recovery assurance.  Nous savions déjà gérer les mouvements de données avec compression, déduplication, contrôle de la bande passante… ReliableDR nous permet d’ajouter des couches de failover et de failback dans les environnements VMware. On peut ainsi orchestrer le mouvement de workloads d’un cluster à l’autre ou d’un datacenter à l’autre. » De Facto, ReliableDR permet d’automatiser les opérations de DR d’un site à l’autre, pour peu que le site distant dispose des ressources suffisantes et de la connectivité nécessaire pour permettre la reprise d’activité.

La technologie que PHD Virtual a développée pour ReliableDR est indépendante des technologies de mouvement de données sous jacente des hyperviseurs. Elle peut s’appuyer sur la technologie de réplication de l’éditeur, mais aussi sur des technologies de réplication tierces comme celles des baies ou comme Recoverpoint d’EMC.

Selon l’éditeur, RDR permet de garantir des RPO de l’ordre de quelques minutes pour des workloads tels que des serveurs web, et de plusieurs dizaines de minutes à une heure pour des applications critiques (middleware, serveurs d’applications, bases de données…). Il permet surtout d’automatiser totalement les tests de reprise après désastre, ce qui permet de valider le plan de reprise à des intervalles bien plus fréquents que l’éventuel test de bascule annuel ou bisannuel. Le tableau de bord de l’application permet de mesurer finement le temps de récupération et de s’assurer de la conformité avec les politiques définis par la DSI.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close