Gartner recommande l’usage de systèmes d’administration temps réel

Pour Gartner, les entreprises doivent repenser le dimensionnement de leur datacenter si elles veulent supporter les applications web à grande échelle - Gartner parle de « Web-scale IT ».

Pour Gartner, les entreprises doivent repenser le dimensionnement de leur datacenter dans les deux ans  venir, si elles veulent supporter les applications web à grande échelle - Gartner parle de « Web-scale IT ». Les architectures traditionnelles de datacenters n’ont pas la capacité de faire face aux pics élevés des demandes en provenance du Web et des mobiles. Des entreprises comme Amazon et NetFlix ont du développer des outils d’administration de systèmes sur mesure pour supporter ce dimensionnement dans leurs applications, ainsi que dans leurs services en ligne.

Gartner prévoit qu’en 2017, 25% des entreprises utiliseront le concept de « Demand shaping » - par lequel la demande est influencée pour satisfaire l’offre. Ainsi les départements IT peuvent proposer du capacity planning.

Ian Head, directeur de recherche chez Gartner, affirme : « les différentes architectures et la vaste portée des entreprises à dimension Web rendent les outils traditionnels, très ciblés, limités en termes d’usage. Ce concept de ‘Demand shaping’ nécessite davantage de fonctions différentes que ce que peuvent fournir ces outils standards traditionnels. »

Dans son article « Capacity and performance management form the basis of web-scale IT », Head explique comment de tels outils peuvent fonctionner. Il soutient : « le in-memory et les outils analytiques sont utilisés pour extraire la bonne information, à partir d’une combinaison d’outils de monitoring d’infrastructure et d’outils intégrés aux applications. L’analyse qui en ressort est utilisée pour faciliter les actions pro-actives, en temps réel ou presque, allouer des ressources et gérer les éventuels goulots d’étranglement. »

Selon le cabinet d’analystes, les grandes entreprises vont devoir entretenir et conserver leurs outils et compétences en matière de planification des capacités, tout en développant de nouvelles compétences de management en matière de « Web-scale IT ».

« En 2016, la disponibilité des compétences en gestion des capacités et des performances, pour des architectures modulables horizontalement, sera une contrainte, voire un risque pour 80 % des grandes entreprises. Pour profiter des avantages de cette approche « web-scale IT » en termes de gestion des capacités et des performances, les architectes IT doivent opter pour des architectures d’applications dites « stateless » et des architectures pouvant s’étendre horizontalement », soutient enfin Ian Head.

Traduit et adapté par la rédaction

Pour approfondir sur Linux

- ANNONCES GOOGLE

Close