Oracle veut aussi faciliter la gestion de clusters MySQL

Avec MySQL Fabric, Oracle veut faciliter l’administration de clusters MySQL en se focalisant sur la haute disponibilité et le dimensionnement de la base. Mais sans toutefois empiéter sur MySQL Cluster.

Oracle a décidé d’épauler un peu plus les administrateurs de MySQL en leur facilitant la gestion de fermes de serveurs de la base de données Open Source. A la clé, le lancement de MySQL Fabric, un framework Open Source dont la vocation est de simplifier l’administration de pools de serveurs MySQL à grande échelle en leur donnant accès à certaines fonctions jusqu’alors éparpillées au sein d’outils tiers. Cette première version apporte ainsi des possibilités étendues de haute disponibilité (avec fail-over) et de partitionnement de données (sharding). Le tout avec une approche plus ou moins automatisée.

En matière de haute disponibilité, MySQL Fabric s’appuie sur les fonctions de réplication (MySQL Replication) de MySQL 5.6. Le framework permet ainsi de rassembler ses serveurs en groupes et de les traiter sous forme d’unités logiques, tout en identifiant un master et un ou plusieurs escalves, indique Oracle. Le primaire est en fait un master MySQL Replication, répliqué aux autres esclaves du groupe. En cas de détection d’incident sur le serveur, MySQL Fabric bascule vers un des esclaves et l’identifie comme master, précise Oracle. Les transactions et requêtes sont automatiquement routées par des connecteurs.

Oracle précise également que MySQL Fabric facile le dimensionnement horizontal en permettant de partitionner les données (data sharding) sur plusieurs serveurs ou groupes de serveurs.

MySQL Cluster, pour les configurations plus critiques

Proposé en Open Source, MySQL Fabric vient donc compléter les outils d’administration proposés par Oracle pour les utilisateurs de sa base de données Open Source. Toutefois, Oracle développe également une édition Cluster de MySQL, que l’éditeur destine à des configurations en grappe plus critiques.

Selon la FAQ d’Oracle, MySQL Cluster est une solution plus mûre que MySQL Fabric et se destine davantage à des configurations dont les niveaux de disponibilité sont plus élevés (tant en écriture qu’en lecture), tout comme les besoins en dimensionnement. L’édition Cluster de la base offre également des fonctions clés comme la réplication synchrone ou encore des capacités de fail-over plus rapides – et donc une plus forte disponibilité.

Oracle a donc décidé de proposer lui-même son approche alors que la haute disponibilité ainsi que le dimensionnement (scale-out) de MySQL ont déjà intéressé d’autres acteurs des bases de données. On se rappelle par exemple SkySQL qui avait décidé, dans une version entreprise, de porter la base de données MariaDB sur les territoires de la haute disponibilité, avec la projet Open Source Galera Cluster (réplication multi-maître synchrone).

Les ingénieurs de Faceboook, Gooogle et Linkedin ont quant à eux décidé de regrouper leurs nombreux patches apportés à MySQL (pour gérer les connexions en simultanée notamment) au sein d’un projet baptisé WebScaleSQL.  Avec pour objectif de créer une communauté pour aider MySQL à passer à l’échelle.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close