Facebook, Linkedin, Google et Twitter ensemble pour faire passer MySQL à l’échelle

Les quatre ténors du web et des réseaux sociaux ont décidé de partager leurs développements internes sur MySQL au sein d’un projet Open Source, baptisé WebScaleSQL.

Les ingénieurs de Facebook, Google, LinkedIn et Twitter ont décidé de mettre en commun leurs développements respectifs visant à favoriser les déploiements à grande échelle de MySQL. Nom du projet : WebScaleSQL. Ces quatre stars du Web et des réseaux sociaux, dont les applications doivent non seulement gérer de grandes quantité de données utilisateurs, mais également un nombre important de connexions simultanées, ont tous misé sur la base Open Source pour construire leur infrastructure. Mais chacun de leur côté.

« Notre objectif avec le lancement de WebScaleSQL est de permettre aux membres de la communauté MySQL intéressés par le déploiement de la base à à grande échelle de collaborer plus étroitement afin de prioriser les aspects les plus importants pour nous », explique Steaphan Greene, ingénieur logiciel chez Facebook, dans sa présentation du projet.

Dans le détail, WebScaleSQL centralise une collection de patches développés en interne par les quatre ténors du Web, aujourd’hui mis en commun, et qui peuvent être ré-adaptés en fonction des usages. Le projet repose sur la version 5.6 de MySQL, mais comme l’indique la FAQ du site, d’autres supports pourront être pris en compte, suivant « les évolutions de l’écosystème ». WebScaleSQL évolue ainsi comme une branche de développement de MySQL 5.6, mais ne constitue pas un fork, tient à préciser le site Internet du projet.

Dans le cadre du projet, les ingénieurs ont déjà mis en place un système de collaboration qui permet de tester le code et de faire remonter les bugs. Des outils de test automatisé ont également été développés pour faciliter les contributions. Des travaux ont également été effectués en termes de performance ainsi que pour faciliter le dimensionnement de la base pour les applications Web.

Facebook, de son côté, prévoit de contribuer plusieurs de ses technologies au projet. Steaphan Greene évoque notamment un client MySQL asynschrone, ainsi que les versions des tables et type de compression qu’il utilise en production.

SkySQL soutient le projet

Assez logiquement, le projet WebScaleSQL est open source et ouvert aux contributions extérieures, « pour créer une branche utile à d’autres au sein de la communauté MySQL, intéressés par les déploiement à grande échelle », indique encore Steaphan Greene. SkySQL devrait en faire partie.
Cette société, spécialiste des services autour de MySQL et qui développe également une version Entrerprise de la base MariaDB, confirme qu’elle va travailler sur le projet. « SkySQL sera un acteur actif du projet WebScaleSQL. Nous allons démarcher la communauté ainsi que les clients pour recueillir leurs réactions sur les fonctions perçues comme étant les plus pertinentes à inclure dans les prochaines versions de MariaDB. Nous allons travailler avec la communauté MariaDB pour passer en revue le code de ces fonctions, le modifier quand nécessaire, l’améliorer et le tester pour enfin le distribuer à plus grande échelle dans MariaDB Enterprise. Nous contribuerons également les fonctions adaptées de MariaDB au projet WebScaleSQL et souhaitons aligner nos développements futurs sur ceux des partenaires de cette alliance pour garantir une innovation efficace dans les domaines les plus critiques »,  a ainsi commenté Patrik Sallner, le CEO de SkySQL.

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close