Le marché des serveurs toujours en pleine déprime

Selon Gartner, le marché des serveurs a poursuivi son recul dans le monde au premier trimestre. Bonne nouvelle pour l'Europe, les achats de serveurs sont en croissance.

Selon Gartner le marché des serveurs a poursuivi son recul sur le premier trimestre calendaire 2014 pour s’établir à 11,3 Md$ (- 4,1%), un déclin largement lié à la faiblesse du marché en Amérique, alors que l’Europe affichait une petite croissance de 2,1%, un léger mieux qui confirme les autres indicateurs récents du marché, tendant à montrer que l’Europe renoue avec la croissance. La région Pacifique a elle aussi tiré son épingle du jeu avec des revenus en hausse de 3,3% et des livraisons en hausse de 18%.

Selon le cabinet d’études, le marché des serveurs x86 a progressé de 1,7% en unité dans le monde et de 2,8% en revenus tandis que la déprime se poursuivait sur le marché des serveurs RISC/Unix, en baisse de 19,9% en volume et de 16,9% en valeur. Les Mainframes ont quant à eux poursuivi leur chute avec des revenus en baisse de 37,6%, un chiffre qui était attendu au vu des résultats calamiteux publiés par IBM pour sa division serveurs STG.

Marché mondial des serveurs (en valeur - US $)

Constructeur

 

Revenus

1er Trim. 2014

Part de
marché (%)
Croissance (%)
HP 2,890,992,229 25.5 -2.3
IBM 2,244,631,789 19.8 -25.6
Dell 2,006,639,006 17.7 -5.5
Cisco 616,620,000 5.4 37.0
Fujitsu 573,761,398 5.1 -1.6
Others 3,023,595,517 26.6 11.9
Total 11,356,239,939 100.0 -4.1

Source: Gartner (Mai 2014)

 

HP conserve son leadership mondial, devant un IBM en pleine déconfiture

HP a conservé son premier rang mondial avec 2,9 Md$ de revenus et une part de marché de 25,5%, malgré un recul de ses ventes de 2,3%. Le constructeur californien devance un IBM en pleine déprime, dont les revenus s’effondrent de 25,6% à 2,24 Md$. Dell complète le podium avec des revenus de 2 Md$ en retrait de 5,5% sur un an.

Derrière Cisco continue à afficher une croissance explosive, avec un bond de 37% de ses revenus serveurs mondiaux à 616 M$. Visiblement le numéro un mondial des réseaux à définitivement réussi à s’imposer sur le marché des serveurs x86, ce que n’avait pas accompli Sun avec sa ligne de serveurs AMD et Intel dans le courant des années 2000, malgré de conséquents investissements et le contrôle d’un des OS phares du marché, Solaris. Cet échec transparait d’ailleurs dans le fait qu’Oracle est pour la première fois absent du Top 5 des constructeurs de serveurs mondiaux.

Oracle justement semble faire bien mieux sur le marché européen, où il conserve sa cinquième place avec une petite croissance de 0,1% sur un an. Sur le vieux continent, HP reste le roi du secteur avec 35% de parts de marché et des revenus de 1,08 Md$ (+5,1%). Derrière, IBM limite la casse avec des ventes en recul de 8,7% à 563 M$, devant un Dell à la peine (baisse des revenus de 9,2% à 469 M$). Fujitsu est n° 4 en Europe comme au niveau mondial et voit ses ventes bondir de 18% à 269 M$.  

Marché EMEA des serveurs (en valeur - US $)

Constructeur

Revenus

1er Trim. 2014

Part de
marché (%)
Croissance
(%)
HP 1,087,308,680 35.9 5.1
IBM 563,849,788 18.6 -8.7
Dell 469,835,750 15.5 -9.2
Fujitsu 269,870,145 8.9 18.0
Oracle 161,662,628 5.3 0.1
Others 479,079,418 15.8 20.4
Total 3,031,606,409 100.0 2.5

Source: Gartner (Mai 2014)

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close