Alfresco : 45 M$ supplémentaires avant son IPO

Le spécialiste de la gestion documentaire en entreprise (ECM) Alfresco a annoncé avoir levé 45 millions de dollars à l’occasion d’un tour de table mené par le fonds d’investissement Sageview Capital.

Dernière étape avant l’entrée en bourse. Le spécialiste de la gestion documentaire en entreprise (ECM) Alfresco a annoncé avoir levé 45 millions de dollars à l’occasion d’un tour de table mené par le fonds d’investissement Sageview Capital, ainsi qu’auprès de ses actionnaires historiques, dont SAP Ventures. Portant à 65,4 millions de dollars la somme levée par Alfresco depuis sa création.

La société entend désormais renforcer ses équipes marketing et commerciales, en ouvrant notamment de nouveaux bureaux en Europe. Mais elle utilisera l’argent ainsi levé pour renforcer son offre Cloud, une composante devenue désormais indispensable pour séduire les entreprises pour un acteur du marché de l’ECM – un marché hautement concurrentiel.

Sur ce marché, généralement trusté par des acteurs traditionnels comme Oracle, OpenText, ou encore EMC (avec Documentum), Alfresco agite l’argument de la flexibilité et de l’ouverture (via notamment son approche Open Source historique), comme le précise Doug Dennerline, le PDG de la société, nommé en janvier 2013, dans un billet de blog.

Sur le marché de l’ECM dans le cloud, Alfresco a opté pour une approche hybride, qui permet aux entreprises de sélectionner les données à conserver en interne et sur site, et celles, moins critiques, pouvant être portées dans le cloud. Alfresco in the Cloud, nom de l’offre Cloud – placée sur AWS -, de l’éditeur, crée ainsi une passerelle vers des services cloud et propose une vue unifié de l’ensemble des données. Les données sont synchronisées entre le cloud et la solution sur site.

Assis sur un modèle Open Source, Alfresco développe également une édition communautaire de sa plate-forme et a développé une plate-forme de BPM Open Source sous licence Apache baptisée Activiti. Coulant ainsi un outil de modélisation et de gestion des processus métiers dans son environnement – une composante désormais classique sur la marché de l’ECM  (on se souvient par exemple du rachat de Cordys par Opentext).

Cette levée de fond doit aussi permettre à Alfresco de mieux se positionner avant une prochaine entrée en bourse, comme le souligne John Newton, CTO et président d’Alfresco chez nos confrères de The Register. Outre la nomination de Doug Dennerline, le groupe a également accueilli Bruce Felt, un ténor de la gestion financière, à son board cet été.  Bruce Felt doit notamment diriger un comité d’audit, responsable des opérations financières de la société.

Pour approfondir sur Gestion de contenus

Close