Dell : "Si ARM marche et coûte moins cher nous l'utiliserons"

Lors du Dell Symposium de Bruxelles, Michael Dell a confirmé son intérêt pour les puces ARM. Sans chercher toutefois à minimiser la difficulté de la transition pour les entreprises.

Répondant à une question du MagIT sur sa relation avec Intel et sur son intérêt pour des architectures alternatives, Michael Dell, le patron et fondateur de Dell, a expliqué lors du Dell Solutions Summit de Bruxelles : « Si ARM fonctionne, fonctionne vraiment bien et coûte moins cher, alors nous utiliserons des puces ARM ». LeMagIT venait de faire remarquer au fondateur de Dell que le seul logo accolé au sien lors de l’événement est celui d’Intel, et que l’intégration croissante des composants dans les Xeon (stockage, réseau, contrôleur mémoire, contrôleur PCI-e…) rend de plus en plus difficile la différenciation pour les fabricants de serveurs et limite leur potentiel à dégager des marges, notamment  l'ère du software defined datacenter.

Michael Dell, lors du Dell Tech Camp de Paris en 2013

Michael Dell, lors du Dell Tech Camp de Paris en 2013

Pragmatique, le patron de Dell a expliqué que sa firme et Intel sont codépendants. Sans chercher  minimiser sa dépendance vis  vis des puces Intel, il a aussi souligné qu'Intel pouvait difficilement ne pas prêter attention aux demandes de Dell : « Si vous regardez les revenus d’Intel, Dell en représente 15 % ». Il a aussi soulign qu’il ne sera pas forcèment si simple de rompre avec l’existant Intel dans les datacenters. « Les clients ont un gros historique applicatif qu’il faut tester et certifier. C’est pourquoi ils ne se précipitent pas vraiment sur les puces ARM. Mais cela pourrait changer ». Néanmoins, selon Michael Dell,  la situation pourrait devenir plus intéressante avec le lancement des architectures ARM 64 bit. Dell livre déjà des serveurs ARM à certains clients de sa division DCS (DataCenter Solutions), mais la banalisation de l'offre serveur ARM v8 pourrait à terme accroitre la demande pour ces architectures.

Rappelons que la fin d’année 2014 devrait notamment voir apparaître les puces ARM 64bit pour serveurs, de fournisseurs tels qu'AMD, Broadcom, Cavium ou Applied Micro...

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close