Dell Technologies prépare son retour en bourse

Dell Technologies devrait faire son retour en bourse au 4e trimestre 2018. C'est en tout cas le plan de Michael Dell qui propose de racheter les parts des titulaires de l'action reflet VMware en cash ou en échange d'actions Dell de Class C qui seront à leur tour cotées en bourse. A l'issue de l'opération, Michael Dell devrait détenir la majorité des droits de vote.

Dell et VMware ont fait un pas - peut-être seulement le premier pas - d’un long chemin visant à financer le retour de Dell Technologies sur les marchés financiers. 

Dell Technologies, est la société mère du géant du stockage Dell EMC mais aussi l’actionnaire principal de VMware et de Pivotal. La société a annoncé cette semaine un plan visant à revenir sur les marchés financiers, un plan dopé par une distribution massive de 9 milliards de dollars de dividendes à sa maison mère par VMware. Le fournisseur a dévoilé ses plans lundi après des mois de délibérations du conseil d'administration et des comités spéciaux de Dell.

Le plan de Dell est d’éliminer l’action reflet de VMware (DVMT) créée à la suite de la fusion Dell-EMC en 2016. Dell prévoit d’introduire une nouvelle catégorie d'actions ordinaires directement à la Bourse de New York. Cette opération doit permettre à Dell de revenir sur les marchés sans avoir à se lancer dans une IPO (Initial Public Offering) complexe. Elle a aussi l’avantage de laisser à Michael Dell un large contrôle sur la firme puisque le fondateur devrait contrôler la majorité des droits de votes à la suite de l’opération.

 Lors d'une conférence téléphonique avec la presse et les analystes, les dirigeants de Dell ont expliqué que la récente réforme fiscale américaine a fourni «  un excédent de trésorerie » qui a facilité les négociations entre Dell et VMware. La transaction devrait être conclue au quatrième trimestre, sous réserve de l'approbation des actionnaires de VMware.

Michael Dell, PDG de Dell, a déclaré qu'aucun changement n'est prévu dans l’organisation du groupe qui est présent sur la plupart des marchés de l’IT des PC au stockage en passant par les réseaux, les serveurs et les logiciels.

« La réponse simple est que nous n'anticipons aucun changement.  Je pense que si vous regardez les cinq dernières années, nous avons constamment investi dans la croissance et cela a fonctionné.  Nous avons gagné des parts de marchés de façon régulière et importante dans l'ensemble de nos secteurs d'activité. Et nous avons l'intention de continuer à le faire », a dit M. Dell.

Un retour sur les marchés 5 ans après le LBO orchestré par Michael Dell et Silver Lake

Le retour de Dell sur les marchés publics survient cinq ans après que Michael Dell et Silver Lake Partners ont financé une opération massive de LBO pour extraire la firme de Wall Street. Le rachat de 24,5 milliards de dollars en 2013 a permis à la firme de se réorganiser et il a été la première étape qui a mené à l'acquisition d'EMC par Dell, ce dernier gagnant au passage une participation majoritaire dans VMware.

Dell a finalisé une fusion de plus de 60 milliards de dollars avec EMC en 2016. Une fusion qui commence à porter ses fruits. Au cours du trimestre d'avril, les activités de stockage Dell EMC ont affiché une croissance positive pour la première fois depuis la finalisation de l'opération, générant 4,1 milliards de dollars, en hausse de 10 %. Les revenus consolidés de Dell ont atteint 21,5 milliards de dollars, en hausse de 17 % d'un exercice à l'autre. 

Le plan conçu par Dell prévoit que les détenteurs d’actions reflet VMware peuvent choisir de recevoir 109 $ en espèces par action ou de convertir leurs actions en actions ordinaires (Class C) de Dell. La contrepartie en espèces de 109 $ par action représente une prime de 29 % par rapport au cours de clôture de l'action immédiatement avant l'annonce, ont déclaré les représentants de Dell.

Un comité spécial des administrateurs de VMware a approuvé un dividende en espèces de 11 milliards de dollars. Selon la proposition, Dell Technologies devrait recevoir environ 9 milliards de dollars de ce total, une somme qu’il entend utiliser pour payer les actionnaires de VMware, le produit restant devant être affecté au rachat de dettes ou d'actions.

VMware restera une filiale indépendante avec un bilan séparé. Dell conservera une participation de 81 % dans la société et près de 95% des droits de vote. 

« Une fusion inversée aurait été désastreuse pour les partenaires VMware (en faisant de Dell un OEM concurrent). Cela aurait donné à Michael Dell beaucoup de contrôle. Il n'y a pas d'illusion sur le fait que VMware soit à la botte de Dell, mais au moins avec ce type d’organisation, VMware a suffisamment d'autonomie pour servir objectivement ses autres partenaires », a déclaré Craig Lowery, l’un des directeurs de la recherche de Gartner.

Michael Dell conservera un plein contrôle de la société

Silver Lake Partners détient actuellement 24 % du capital de Dell Technologies tandis que Michael Dell en contrôle 72 %. Après l’opération, les détenteurs d’actions reflets VMware détiendront entre 20,8% et 31% du capital de Dell Technologies.

Michael Dell devrait donc détenir entre 47 et 54% du capital de sa société après son retour sur les marchés soit bien plus que les 14% qu’il contrôlait en propre lorsqu’il a retiré Dell du marché. Dans tous les cas, le mécanisme des droits de vote devrait lui permettre de conserver le plein contrôle de la firme. Silver Lake s’est quant à lui engagé à rester au capital de la société.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close