OpenStack Summit Paris : Red Hat unifie ses outils de gestion d’infrastructure cloud

A l’occasion de l’OpenStack Summit qui se tient actuellement à Paris, Red Hat a annoncé faire un pas de plus vers le cloud hybride avec la version 5 de Red Hat Cloud Infrastructure.

A l’occasion de l’OpenStack Summit qui se tient actuellement à Paris, Red Hat a annoncé faire un pas de plus vers le cloud hybride avec la version 5 de Red Hat Cloud Infrastructure. Cette solution permet en fait de gérer les couches de virtualisation internes à l’entreprise et de les porter vers des cloud OpenStack. Elle se compose de plusieurs briques : Red Hat CloudForms, la solution d’administration de cloud, OpenStack Platform et Enterprise Virtualization.

Cette version 5 vient y ajouter une autre brique fondamentale : Satellite, une solution qui permet de gérer l’ensemble du cycle de vie d’un système, notamment RHEL - de sa conception à son décommissionnement.

« Si nous regardons les entreprises, la plupart d’entre elles ont déjà plusieurs solutions de virtualisation, KVM, Hyper-V ou VMare par exemple. Mais nous réalisons également que les entreprises se dirigent vers OpenStack pour leurs nouveaux workloads et pour développer des applications natives pour le cloud », explique Radhesh Balakrishnan, directeur général, virtualisation et OpenStack chez Red Hat lors d’un entretien avec la rédaction.

Dans sa version 5, Red Hat Cloud Infrastructure est une « solution globale intégrée qui compile ainsi les outils de virtualisation de Red Hat avec ceux de la société dédiés à OpenStack, Red Hat OpenStack platform, le tout orchestré par une couche d’administration commune, CloudForms. Vous pouvez donc déplacer les workloads d’un système à l’autre. CloudForms s’intègre également à vSphere, AWS et Google pour une approche multi-cloud. Nous packageons l’approche traditionnelle des entreprises en matière de virtualisation avec OpenStack », ajoute-t-il encore.

Il s’agit en fait d’une extension de Red Hat Satellite pour les infrastructures de type cloud. L’idée ainsi est de pouvoir intégrer les infrastructures existantes, le tout coordonné avec CloudForms.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close