BlackBerry poursuit son offensive dans la mobilité d’entreprise

Le groupe vient de lancer la version 12 de BlackBerry Enterprise Server, sa plateforme de gestion de la mobilité d’entreprise, désormais agnostique quant aux terminaux.

Le groupe vient de lancer la version 12 de BlackBerry Enterprise Server, sa plateforme de gestion de la mobilité d’entreprise désormais agnostique en matière de terminaux. Annoncé en février dernier, à l’occasion du Mobile World Congress, le logiciel BES12 unifie BES 10 et 5 dans une plateforme unique, permettant de consolider l’administration des terminaux BlackBerry de différentes générations. Mais ce n’est pas tout. Comme prévu, BES 12 se présente comme une plateforme complète de gestion de la mobilité d’entreprise, avec l’arrivée du support des terminaux Windows Phone, en plus des BlackBerry, et des appareils iOS et Android – le logiciel va jusqu' proposer le support de Knox de Samsung. 

Surtout, la plateforme embarque désormais une solution de fédération d’identités pour le provisionnement des utilisateurs, le contrôle des accès, et l’audit des activités « pour toute application Cloud ». BES 12 offre également une option d’authentification forte sans jeton matériel ni code PIB ou mot de passe. Plus original, la plateforme doit permettre d’ajouter à des terminaux personnels un numéro de téléphone corporate – et vice-versa – afin de dissocier un peu plus usages personnels et professionnels, au-delà des applications et des données, avec le support des SMS et des communications voix.

En outre, BlackBerry prévoit d’élargir le support de Blend, son client logiciel pour ordinateur personnel assurant une continuité entre le poste de travail et le smartphone, à l’instar de ce qu’Apple propose depuis peu avec iOS 8 et Mac OS X Yosemite.

Sans surprise, BES 12 propose des capacités de chiffrement des données – au repos comme en transit – et de conteneurisation d’applications mobiles. Dans la même logique, le Canadien a parallèlement annoncé le lancement de BBM Meetings, une solution multi-plateformes de téléconférence voix et vidéo.

Le groupe canadien s’est par ailleurs concentré sur les capacités de déploiement de BES12, avec le support d’un maximum de 25 000 terminaux par serveur et de 150 000 par domaine, avec des configurations actif-actif pour améliorer la disponibilité.

Quand la mobilité rencontre l’Internet des objets

Enfin, BlackBerry souligne, dans un communiqué que BES12 est « conçu pour l’Internet des objets » en s’étendant « au-delà des smartphones et des tablettes pour supporter l’administration des appareils connectés comme l’équipement de diagnostique médical, la machinerie industrielle et les automobiles. »

Une demi-surprise, en fait, puisque d'autres acteurs ont déjà annoncé leurs intentions en la matière. Lors d’un récent entretien avec la rédaction, Charles Hirel, directeur commercial Europe du Sud d’AirWatch, soulignait ainsi l’émergence en entreprise, d’approches unifiant la gestion de l’informatique de l’utilisateur final, d’une part, et  celle d’objets connectés. Evoquant le premier volet, il indiquait qu’une unification est en marche et, sans donner d’échéance précise expliquait : « j’imagine que l’on verra des nouveautés dans ce domaine dans les prochaines version de VMware Horizon. » 

Selon lui, « certains acteurs du CAC40 ont une réflexion très avancée dans la gestion de l’informatique de l’utilisateur final » avec, notamment, « la mise en place de vraies stratégies [unifiées] au lieu d’une simple juxtaposition de sous-stratégies. » Une réflexion née, selon lui, « d’un besoin d’industrialisation et de visibilité » et motivée notamment par les coûts associés à des gestions dissociées. Il expliquait aussi que « AirWatch fait déjà du M2M. A partir du moment où l’on dispose d’API et d’une adresse IP, on peut envisager, à terme, de gérer les appareils. » Des cas existent déjà avec, notamment, « une grande marque de boissons dont les distributeurs automatiques sont administrés par AirWatch. » Le tout ayant fortement transformé la chaîne logistique du groupe en question. C'est sur aussi sur ce terrain que Blackberry veut jouer avec son BES 12...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close